NOUVELLES

Israël: graffitis pro-colonisation dans un village judéo-arabe

08/06/2012 06:08 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Des inconnus ont crevé des pneus et inscrit des slogans en faveur de la colonisation et antipalestiniens dans le village israélien de Neve Shalom, où vivent Juifs et Arabes, ont indiqué vendredi un photographe de l'AFP et la police.

Plusieurs voitures de Neve Shalom, à l'ouest de Jérusalem, avaient les pneus crevés et portaient des graffitis en hébreu tels que "Mort aux Arabes" ou "Vengeance", a constaté un photographe de l'AFP.

Le village de Neve Shalom (Wahat al-salam en arabe) qui signifie "oasis de la paix", avait été créé en 1972 pour célébrer la coexistence judéo-arabe.

La police israélienne a confirmé ces dégradations, ajoutant qu'une inscription "Salutations d'Ulpana" avait également été découverte, en référence au quartier de la colonie de Beit El, en Cisjordanie dont la Cour suprême d'Israël a ordonné la démolition le 1er juillet au plus tard.

"Nous enquêtons dans toutes les directions, mais évidemment il y en a une qui apparaît plus nettement", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police Micky Rosenfeld, interrogé sur d'éventuels soupçons contre des colons.

Des colons extrémistes pratiquent une politique de représailles systématiques dite du "prix à payer" consistant à attaquer des cibles palestiniennes, mais aussi israéliennes, chaque fois que les autorités limitent ou freinent la colonisation.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait échec mercredi au Parlement au vote d'un texte visant à contourner la décision de la Cour suprême en autorisant rétroactivement les maisons d'Ulpana, bâties sur un terrain privé palestinien.

Afin d'apaiser les colons, il a néanmoins annoncé parallèlement la construction de quelque 850 logements dans les implantations de Cisjordanie, dont 300 à Beit El.

Aux yeux de la communauté internationale, toutes les colonies sont illégales, qu'elles aient ou non été autorisées par le gouvernement.

Plus de 340.000 colons israéliens vivent en Cisjordanie et quelque 200.000 dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est occupé et annexé.

scw-pho-sst/vl

PLUS:afp