NOUVELLES

Hollande et Obama pour "une véritable politique de croissance" en Europe

08/06/2012 04:47 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Le président François Hollande et son homologue américain Barack Obama sont convenus de "doter l'Union européenne d'une véritable politique de croissance", vendredi lors d'un entretien téléphonique, selon un communiqué de l'Elysée.

"Le Président de la République s'est entretenu, par téléphone, en fin d'après-midi, avec le président des Etats-Unis, Barack Obama. Après le G8 de Camp David et à l'approche du sommet du G20 au Mexique, ils ont souligné la nécessité de renforcer la stabilité et la gouvernance de la zone euro, de doter l'Union européenne d'une véritable politique de croissance", affirme l'Elysée.

Selon la même source, "le chef de l'Etat a insisté sur la volonté de la France de mettre en place, avec ses partenaires de l'Union européenne, un cadre économique européen fondé sur trois piliers: la croissance et la compétitivité, la responsabilité budgétaire et la stabilité financière".

Les deux présidents "sont convenus de travailler ensemble étroitement au sein du G20 à une régulation plus efficace de l'économie mondiale pour favoriser la croissance et la stabilité financière", indique également le communiqué.

De son côté, la Maison Blanche a indiqué que "le président (Obama) et le président Hollande se sont mis d'accord sur l'importance de mesures destinées à renforcer la capacité de reprise dans la zone euro, et de la croissance européenne et mondiale".

Lors de la même conversation, le dirigeant américain a "salué la décision de la France d'accueillir la prochaine réunion des amis de la Syrie le 6 juillet, et noté la nécessité de parvenir rapidement à une transition politique" dans ce pays, a conclu la Maison Blanche.

MM. Hollande et Obama doivent se retrouver au sommet du G20 à Los Cabos (Mexique) les 18 et 19 juin. Le dirigeant américain a multiplié ces derniers jours les contacts avec ses partenaires européens pour évoquer la crise de la dette, notamment le Premier ministre britannique David Cameron, la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil italien Mario Monti.

npk-tq/gde

PLUS:afp