NOUVELLES

Gabon: l'organisateur du contre-forum au NY Forum Africa libéré

08/06/2012 09:47 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

L'organisateur d'un "contre-forum des indignés" au "New York Forum Africa" à Libreville dédié au développement en Afrique, interpellé avec une quarantaine de personnes, a été libéré vendredi après plusieurs heures de détention, ont déclaré le militant et les autorités.

Marc Ona, figure de la société civile gabonaise, proche de l'opposition, "a été libéré. Il a été interpellé parce qu'il avait un comportement agressif envers un agent. Il a été entendu et a été libéré", a affirmé une source proche du ministère de l'Intérieur.

"J'ai été libéré. J'attends que les autres personnes, 19 hommes et une vingtaine de femmes, (également interpellées) soient libérées aussi", a dit à l'AFP l'organisateur de la contre-manifestation au New-York Forum Africa. Il a nié tout comportement agressif.

En tout une quarantaine de personnes dont Gregory Ngbwa Mintsa, autre figure de la société civile et porte-parole du Front des indignés ont été interpellés.

Prix Goldmann de l'Environnement 2009, Marc Ona a été interpellé alors qu'il voulait pénétrer dans le collège privé Bessieux où il voulait organiser sa manifestation, a-t-il affirmé à l'AFP. Vendredi soir, il avait affirmé à l'AFP avoir reçu une lettre d'interdiction du contre-forum mais avait fait part de sa volonté de "ne pas céder".

Ils "ont été interpellés parce qu'ils voulaient organiser une manifestation interdite", a indiqué Jean-Eric Nziengui Mangala, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Selon une source proche du ministère de l'Intérieur, "le mouvement des indignés n'a pas d'existence légale. C'est un groupe qui s'est constitué il y a quelques jours, avant le forum. Il y a la liberté d'expression au Gabon mais ils n'ont pas déposé de demande de manifestation. Ils ont été entendus et ont été relachés. Ils tentent de faire du bruit. Le mouvement n'est pas représentatif et ne repose sur aucun mouvement populaire".

Le New-York Forum Africa rencontre internationale dédiée au développement en Afrique, se déroule à Libreville du 8 au 10 juin. Il doit s'ouvrir vendredi après-midi en présence notamment du président Ali Bongo.

Il rassemblera "1.000 participants de 5O pays différents", selon ses organisateurs.

Ce forum, fondé par Richard Attias, mari de l'ancienne épouse de l'ex-président de la République française Nicolas Sarkozy, est "une vaste opération de communication alors que la situation sociale, économique et politique de notre pays connaît les dérives les plus régressives", avait accusé dans un communiqué M. Ngbwa Mintsa.

pgf/aub

PLUS:afp