NOUVELLES

Formule 1 - Hamilton décidera de son avenir en fin de saison

08/06/2012 11:30 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Le Britannique Lewis Hamilton, dont le contrat avec McLaren expire fin 2012, attendra probablement jusqu'à la fin de cette saison pour décider de son avenir, a-t-il affirmé au magazine Autosport, à Montréal, avant les premiers essais libres du Grand Prix du Canada de F1.

"Je n'ai rien discuté. Je ne regarde aucune proposition. J'essaye juste de me concentrer sur cette saison et de gagner des courses. Je peux compter sur d'autres gens pour s'occuper de ce genre de choses. Quand ce sera le moment, ils me demanderont ce que je veux faire et je leur répondrai", a ajouté Hamilton, que certains journalistes voient déjà chez Red Bull ou Ferrari en 2013.

Début février, le champion du monde 2008 avait pourtant souhaité que son avenir soit fixé dès le début de la saison pour se concentrer ensuite sur la conquête d'un 2e titre mondial: "Probablement qu'après les deux premières courses, c'est un souci qu'on voudra régler au plus vite", avait dit Hamilton lors de la présentation de la nouvelle McLaren MP4-27 à Woking.

"C'est juste parce que j'ai sous-estimé à quel point cette saison allait être difficile, à quel point je serais occupé. J'ai aussi réalisé depuis que ce n'est pas important du tout, en ce moment", a expliqué le Britannique, jeudi à Montréal, à propos de ce revirement à 180 degrés.

"Le championnat est plus important que ce que je dois faire pour mon prochain contrat. Mon avenir, en ce moment, n'est pas important. Peut-être que je ne serai même plus là l'an prochain. Donc ce qui est important, c'est que je capitalise sur le maximum que je peux faire cette saison", a conclu le Britannique, qui n'a pas encore gagné de Grand Prix en 2012.

Hamilton, régulier aux avant-postes, est actuellement 4e du championnat du monde à 13 points du leader, l'Espagnol Fernando Alonso. Selon certaines sources britanniques, McLaren aurait proposé récemment à son agent, Simon Fuller, un nouveau contrat record de 100 millions de livres (123 millions d'euros) sur cinq ans.

dlo/gv

PLUS:afp