NOUVELLES

Euro-2012 - Gullit espère que les cris racistes étaient un acte isolé

08/06/2012 10:30 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

L'ex-milieu international néerlandais Ruud Gullit espère que les cris à caractère raciste entendus à un entraînement des Pays-Bas mercredi à Cracovie (Pologne) étaient un acte isolé et appelle la Pologne et l'Ukraine à profiter de l'Euro-2012 pour lutter contre le racisme.

"Je pense que la Pologne et l'Ukraine ont une occasion de montrer leur beauté au monde. Et c'est bien dommage qu'un petit groupe en profite pour salir cette image de vos pays", a affirmé l'ancienne gloire du football néerlandais vendredi à Varsovie.

"J'espère qu'il s'agit d'un incident isolé", a ajouté Gullit lors de l'inauguration de "Respectez la diversité-Le football unit", une campagne antidiscrimination.

"La Pologne et l'Ukraine ont l'occasion de faire quelque chose (contre le racisme) parce que c'est un problème social. Ce n'est pas un problème de football", a-t-il ajouté.

"A partir de maintenant, le monde entier vous regarde et c'est pourquoi vous avez la possibilité de vous attaquer à ce problème. Profitez de cette occasion!", a encore lancé Rudd Gullit, dont les parents sont originaires du Surinam.

La "Tulipe noire" avait remporté l'Euro-1988 avec les Pays-Bas, qui comptait alors notamment Marco van Basten et Frank Rijkaard.

Mark van Bommel, capitaine des Pays-Bas, a affirmé au journal De Telegraaf: "On a tous entendu des cris de singe."

"Nous n'accepterons pas qu'un seul d'entre nous soit la cible de cris de singe durant les matches. Si nous devions entendre de tels cris durant une rencontre, j'irais directement trouver l'arbitre pour lui demander d'intervenir", a ajouté van Bommel.

L'Euro-2012 s'ouvre vendredi avec Pologne-Grèce à Varsovie, tandis que les Pays-Bas effectueront leur entrée dans le groupe B face au Danemark, samedi à Kharkiv, en Ukraine.

bo/mrm/sk/mam

PLUS:afp