NOUVELLES

Euro-2012 - Gr.A: La Pologne piétine et la Russie flambe en ouverture

08/06/2012 04:47 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

L'Euro-2012 a débuté vendredi avec deux matches de haute volée, la Pologne étant contraint au nul 1-1 par la Grèce en ouverture et la Russie écrasant la République Tchèque 4-1 et avec un début de polémique après des cris racistes dont avaient été victimes les Pays-Bas.

Devant plus de 50.000 supporteurs, colorés de rouge et blanc dans le Stade National de Varsovie, la Pologne semblait pourtant partie pour un succès historique.

Dès la 17e minute, Robert Lewandowski s'est retrouvé à la conclusion d'un centre de la droite de Piszczek pour être le premier buteur de cet Euro-2012.

Mieux. La Grèce s'est retrouvée à 10 juste avant la mi-temps, après l'exclusion du défenseur Sokratis Papastathopoulos, un peu trop rugueux (cartons jaunes 35e et 44e).

Mais la machine s'est enrayée au retour des vestiaires. Egalisation grecque de Salpingidis (1-1, 51e), exclusion du gardien polonais Szczesny (69e) et penalty du Grec Karagounis, heureusement pour les Polonais, arrêté par son remplaçant Tyton (71e).

Pour finir un match nul qui faisait la joie des Grecs alors que le pays est en proie à une terrible crise économique.

En soirée, la Russie, en deux temps, a fait exploser la République Tchèque et son gardien Petr Cech. Premier acte lors des 45 premières minutes avec deux buts, de Alan Dzagoev (15e) et de Roman Shirokov (24e). Deuxième acte en fin de match: A la 79e minute, Dzagoev a réussi un doublé puis Roman Pavluychenko s'est joué de la défense (82e). Dans l'intevalle, les pauvres Tchèques n'avaient pu que réduire le score par Vaclav Pilar (51e).

La journée avait aussi été marquée par un début de polémique, après les déclarations du capitaine néerlandais Mark van Bommel, dénonçant les "cris de singe" à l'encontre des joueurs de couleur de l'équipe lors d'un entraînement public mercredi à Cracovie.

"Nous n'accepterons pas qu'un seul d'entre nous soit la cible de cris de singe durant les matches", a affirmé le capitaine alors que l'UEFA et les organisateurs essayaient d'éteindre l'incendie.

Samedi, le groupe B entrera en jeu en Ukraine. A Kharkiv, les Pays-Bas joueront contre le Danemark, puis l'Allemagne affrontera le Portugal à Lviv.

ep/sk

PLUS:afp