NOUVELLES

Dauphiné - 5e étape: déclarations

08/06/2012 12:21 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Arthur Vichot (FRA/FDJ-BigMat), vainqueur de l'étape: "C'était le jour ou jamais pour nous avec une étape vallonnée, comme on les aime dans l'équipe. Il fallait tout donner pour être devant et espérer que cela sourit. C'est tombé sur moi... Dans le groupe, je savais que j'étais le plus rapide. Au début, j'avais un peu peur du Grand-Colombier car il y avait des grimpeurs dans l'échappée. Mais ça s'est bien passé. Dans le final, il n'y avait pas une grande entente, on n'avait pas une grosse avance. J'ai pris mes responsabilités aux 8 kilomètres, j'ai pensé à ce qu'avait fait Anthony Roux à la Vuelta. La chance sourit aux audacieux. Je montre à tout le monde que je franchis un palier. J'ai eu la chance de gagner dès ma première saison (2010), l'an dernier j'ai décroché deux victoires. C'était bien mais c'était au niveau français. Réussir à accrocher une belle étape au Dauphiné, c'est encourageant pour la suite. Mon terrain d'action ? Je suis plutôt puncheur, j'espère progresser sur les classiques ardennaises, les championnats un peu vallonnés, comme j'ai une pointe de vitesse."

Bradley Wiggins (GBR/Sky), leader du classement général: "Nous avons fait ce que nous avions à faire pour défendre le maillot. Quand on a approché du sommet du Grand-Colombier, on a été averti que la descente était dangereuse. Mais certains ont foncé et il y a eu des cassures dans le peloton. Cadel (Evans) et trois de ses gars ont réussi à rester dans ce groupe, c'était un peu une erreur de notre part. L'équipe a fait alors un travail incroyable pour que tout rentre dans l'ordre. Quand nous les avons eu en vue, comme je me sentais bien, j'ai fini le travail pour alléger la pression sur mes coéquipiers."

Vincenzo Nibali (ITA/Liquigas), 18e du général: "C'est Evans qui a pris l'initiative dans la descente du col. Nous avons suivi et relayé mais Wiggins ne nous a pas laissé beaucoup d'espace. Ca ne fait rien, je suis content de mes sensations dans cette étape."

jm/jr

PLUS:afp