NOUVELLES

Courir la Volvo 2014-15 en monotype serait "horrible" (Iker Martinez)

08/06/2012 12:20 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Courir la prochaine Volvo Ocean Race, en 2014-2015, avec des bateaux monotypes serait "horrible", a estimé vendredi Iker Martinez, skipper du voilier espagnol Telefonica, deuxième du classement général de l'édition en cours.

"Je ne suis pas du tout d'accord pour que la prochaine Volvo soit disputée avec des bateaux tous semblables", a-t-il déclaré en marge d'une conférence de presse des skippers, à la veille de la régate côtière de la 8e étape de la course.

"On a besoin de la recherche, de la technologie derrière des projets comme le nôtre, comme celui de Groupama 4", le bateau français leader du classement général, a-t-il poursuivi. "C'est mener des projets comme ceux là qui est intéressant pour nos pays, qui sont dans des états critiques", a insisté le skipper, également double médaillé olympique (or à Athènes, argent à Pékin) en 49er.

Les organisateurs de la course autour du monde en équipage avec escales annonceront le 28 juin, à l'arrivée de la 8e étape dans le port français de Lorient, sur l'Atlantique, quel sera le bateau de la prochaine édition de la Volvo Ocean Race, en 2014-2015.

Selon des informations non confirmées officiellement mais diffusées par de nombreuses sources spécialisées comme le site internet du mensuel Voiles et Voiliers (voilesetvoiliers.com), ce bateau sera un plan Farr de 62 pieds (18,50 m environ) "plus lourd, costaud et embarquant moins d'équipiers".

Le but recherché est de réduire les coûts et d'avoir au moins huit bateaux au départ. Les six voiliers engagés dans l'édition en cours mesurent 70 pieds (21,50 m) et embarquent 11 personnes.

"Ca pourrait être la fin de notre projet dans la Volvo Ocean Race, ce n'est pas bon du tout, a insisté Martinez, premier skipper de cette course à se prononcer aussi clairement contre cette idée. On pourrait ne pas avoir de bateau au départ".

heg/gv

PLUS:afp