NOUVELLES

CORRIGÉ: Confusion autour de la saisie de plus de 100 missiles en Bulgarie

08/06/2012 01:19 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Une certaine confusion régnait vendredi en Bulgarie autour de la saisie de 103 missiles air-sol près d'un centre de munitions, une entreprise publique affirmant qu'elles n'ont pas été volées comme la police l'a cru dans un premier temps.

Vendredi dans la matinée, deux officiers de l'armée bulgare avaient été arrêtés pour avoir dérobé, selon les soupçons de la police, 103 missiles sol-air à la base aérienne Bezmer (sud-est) que la Bulgarie exploite avec les Etats-Unis, avait annoncé le chef du parquet militaire régional Kroum Manov.

Les missiles étaient transportées dans une camionnette appartenant à l'entreprise militaire VMZ Sopot (centre).

Elles ont été saisies jeudi soir par la police non loin d'un dépôt de démantèlement de munitions de l'époque du Pacte de Varsovie (1955-91), où une série d'explosions avait fait mardi neuf blessés, alors que trois hommes sont portés disparus.

Interrogé au téléphone par l'AFP, le directeur de VMZ Sopot Ivan Stoentchev a dénoncé "l'hysthérie" créée autour du transport de ces missiles et fermement démenti leur vol.

"Notre production est régulièrement envoyée pour être testée sur des avions militaires (...) Une partie des missiles est restée inutilisée et nous nous sommes mis d'accord avec la base de Bezmer pour les récupérer", a-t-il expliqué.

"Tout cela a été coordonné avec le ministère de la Défense", a-t-il assuré.

Dans un premier temps, le conducteur de la camionnette et un gardien de VMZ Sopot avaient été interpellés pendant 24 heures par la police qui a ensuite arrêté les deux officiers de la base aérienne.

vs/ilp/jeb

PLUS:afp