NOUVELLES

Bombardier: les commandes d'avions régionaux devraient être en hausse

08/06/2012 07:32 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'accalmie notée dans les commandes d'avions régionaux auprès de Bombardier pourrait se résorber d'ici peu, alors que la demande des transporteurs américains devrait être plus grande, ont indiqué des analystes de l'industrie, vendredi.

Le carnet de commandes de l'avionneur montréalais s'était limité, l'an dernier, à quatre avions de transport régionalisé et sept Q400, des appareils turbopropulsés.

Les commandes se sont toutefois replacées cette année, une liste de six clients ayant enregistré des commandes fermes de 43 appareils, en plus de 57 autres en option. Le transporteur de Calgary WestJet Airlines (TSX:WJA) a passé la plus importante commande avec 20 avions turbopropulsés pour lancer son service régional, avec des options d'achat pour 25 autres appareils.

Bombardier a aussi enregistré des commandes auprès d'Horizon Air, Garuda Indonesia, Ethopian Airlines, Eurolit et RwandAir.

«Les perspectives de commande pour les appareils régionaux sont de meilleurs augures que ce qui était attendu», a indiqué Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale.

Il prévoit par ailleurs une résurgence des commandes du côté des transporteurs américains, le marché des États-Unis montrant des signes de vitalité pour la première fois depuis plusieurs années.

Les commandes ont été motivées dans la plupart des cas par la nécessité de remplacer les flottes d'aéronefs de 50 passagers, et les flambées de prix du carburant, entraînant du même coup une baisse de la rentabilité de ces appareils plus petits, a expliqué le porte-parole de Bombardier Marc Duchesne.

«Au fur et à mesure que les transporteurs nord-américains regagneront en assises financières, l'inefficacité des flottes d'avion vieillissantes seront le talon d'Achille de leurs efforts de restructuration de longue haleine», a-t-il ajouté.

Les appareils éco-énergétiques de Bombardier seront sans contredit favorisés dans le prochain cycle de renouvellement des flottes d'avions dans un tel contexte, selon M. Duchesne.

Le rival brésilien de Bombardier, Embraer, a récemment indiqué être en négociations avec cinq transporteurs pour des commandes atteignant 500 nouveaux appareils régionaux. M. Doerksen affirme que Bombardier (TSX:BBD.B) devrait lui aussi avoir des discussions avec ces mêmes compagnies.

Parmi les acheteurs éventuels figurent Delta Airlines, SkyWest Airlines, American Airlines et US Airlines.

Vendredi, l'action de Bombardier a clôturé en baisse de six cents, à 3,74 $ à la Bourse de Toronto. Au cours de la dernière année, le cours de l'action a oscillé entre 3,30 $ et 7,16 $.

PLUS:pc