NOUVELLES

Arrivée des observateurs sur les lieux du massacre en Syrie

08/06/2012 09:34 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Les observateurs de l'ONU déployés en Syrie sont arrivés vendredi sur les lieux du massacre d'Al-Koubeir, dans lequel au moins 55 personnes dont des femmes et des enfants ont péri cette semaine, a affirmé un militant de la province de Hama (centre) à l'AFP.

Jeudi, les observateurs de l'ONU déployés en Syrie avaient été empêchés de se rendre à Al-Koubeir, en particulier "par des barrages de l'armée", selon le chef de la mission, le général Robert Mood. Ils avaient même essuyé des tirs, qui n'ont pas fait de blessés, selon un porte-parole de l'ONU.

Lors d'une nouvelle tentative vendredi, "les observateurs se sont d'abord rendus au village de Maarzaf, où les victimes ont été enterrées, puis à Al-Koubeir pour inspecter les dégâts dus au bombardement de l'armée", a déclaré un militant de la province, Abdel Karim al-Hamoui.

"Des soldats à un barrage à Maarzaf ont intimé l'ordre aux habitants de ne pas parler aux observateurs sous peine de représailles", a-t-il ajouté.

Le massacre d'Al-Koubeir, un hameau agricole qui compte une quinzaine de maison et environ 150 habitants dans la région de Maarzaf (Hama), est intervenu mercredi, moins de deux semaines après celui de Houla, près de Homs (centre), qui avait provoqué un tollé international.

Un jeune villageois habitant à proximité a raconté avoir vu "des corps brûlés d'enfants, de femmes et de jeunes filles" gisant par terre.

L'opposition et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) ont accusé les "chabbihas", milices pro-régime, d'être derrière ce nouveau massacre, mais le régime a démenti qu'une telle tuerie ait eu lieu.

ks-ram/fc/tp

PLUS:afp