NOUVELLES

Wall Street ouvre en hausse: la baisse des taux en Chine donne de l'espoir

07/06/2012 10:22 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

Wall Street évoluait en hausse jeudi peu après l'ouverture, dans un marché espérant que la baisse des taux d'intérêt en Chine sera suivie par des actions de la Banque centrale européenne et de la Réserve fédérale américaine: le Dow Jones prenait 1,04% et le Nasdaq 0,82%.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average gagnait 128,78 points à 12.543,57 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 23,23 points à 2.867,95 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 prenait 0,98% (+12,89 points) à 1.328,02 points.

La Bourse de New York avait fini en nette hausse mercredi, spéculant sur une intervention prochaine de la Réserve fédérale (Fed) à la veille d'un discours de son président Ben Bernanke: le Dow Jones avait pris 2,37% et le Nasdaq 2,40%.

"Le marché reste énormément dépendant des annonces, des attentes et des mesures politiques, plutôt que des données conjoncturelles sur les entreprises", a observé Dick Green, du site d'analyse financière Briefing.com.

Les investisseurs américains saluent la décision de Pékin de baisser, à compter de vendredi, de 0,25 point de pourcentage les taux d'intérêt de référence sur les emprunts et les dépôts à un an. Les banques pourront en outre s'éloigner davantage que par le passé de ce taux de référence.

Il s'agit de la première baisse des taux d'intérêt en Chine depuis 2008. Elle intervient avant la publication samedi des indicateurs économiques pour mai, ceux d'avril ayant mis en évidence un ralentissement plus fort que prévu de la production industrielle notamment.

Cette annonce "surprise" a injecté de "l'optimisme chez les investisseurs", a indiqué Wells Fargo.

"L'espoir que la Banque centrale européenne agisse pour répondre aux problèmes bancaires de l'Espagne, qui a porté le marché hier (mercredi), est évident aujourd'hui", a fait valoir en outre M. Green.

En outre, les investisseurs ont vu leur moral "dopé par les propos de la vice-présidente (de la Fed) Janet Yellen qui a soutenu de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire", a remarqué Well Fargo.

"Si le FOMC (Comité de politique monétaire de la Fed) jugeait que la reprise se poursuit à un rythme insuffisant, nous pourrions agir sur notre portefeuille en achetant de nouveaux actifs ou en" augmentant encore sa maturité moyenne pour tenter de soutenir la reprise en faisant baisser davantage les taux à long terme, a déclaré Janet Yellen.

Ces propos ont été tenus avant que le président de la Fed Ben Bernanke ne s'exprime jeudi au cours d'un discours très attendu. Il a déclaré que la croissance économique du pays devrait se poursuivre à un "rythme modéré dans les trimestres à venir".

Le niveau de l'inflation ne devrait pas poser de problème, a-t-il dit, mais la situation en Europe fait peser des "risques importants" sur la croissance américaine, tout comme la perspective d'une "brusque" contraction du budget des Etats-Unis à la fin de l'année, qu'il a appelé le Congrès à éviter.

Le marché obligataire évoluait en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 1,666% contre 1,651% mercredi, et celui à 30 ans à 2,754% contre 2,720%.

sab/sl/sam

PLUS:afp