NOUVELLES

Une grève des employés municipaux menace les élections cruciales en Grèce

07/06/2012 07:09 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

ATHÈNES, Grèce - Une grève des employés municipaux grecs menace de faire dérailler les élections nationales cruciales du 17 juin, qui pourraient déterminer si la Grèce restera dans la zone euro.

Le syndicat POE-OTA réclame de meilleurs salaires électoraux, affirmant que ses membres gagnent beaucoup moins que les autres employés de l'État.

Les employés municipaux sont très impliqués dans le processus électoral en Grèce. Ce sont notamment eux qui mettent sur pied les bureaux de scrutin et qui transportent les urnes après le vote.

Le chef du syndicat POE-OTA, Themis Balassopoulos, a déclaré que l'organisation avait décidé jeudi de tenir deux jours de grève les 16 et 17 juin. Il a précisé que d'ici là, les employés municipaux refuseraient toutes les tâches liées aux élections.

M. Balassopoulos a déclaré à l'Associated Press qu'il ne voyait pas beaucoup de possibilités de résoudre le conflit de travail. Le gouvernement devra obtenir une injonction pour forcer les employés municipaux à retourner au travail, ou «ce sera le chaos», a-t-il affirmé.

PLUS:pc