NOUVELLES

Tirs sur des observateurs de l'ONU en Syrie

07/06/2012 10:47 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

Des coups de feu ont été tirés sur des observateurs des Nations unies qui tentaient de se rendre à Mazraat al-Qubair jeudi, dans le centre de la Syrie, où l'opposition affirme qu'environ 80 villageois ont été massacrés par des forces pro-gouvernementales, selon le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Il n'a pas mentionné de blessés. Les observateurs, qui ne sont pas armés, se sont vu refuser l'accès au théâtre de la tuerie présumée dans la province de Hama et "on leur a tiré dessus avec des armes légères" comme ils essayaient de s'y rendre, a précisé M. Ban devant l'Assemblée générale au siège new-yorkais de l'organisation.

Alors que chaque jour apporte son lot de "sinistres atrocités", il est devenu évident depuis plusieurs mois que le président syrien Bachar el-Assad et son gouvernement ont "perdu toute légitimité", a ajouté le chef de l'ONU.

Un régime qui tolère des massacres tels que ceux d'une centaine de civils à Houla (centre-ouest, province de Homs) le 25 mai et de mercredi à Mazraat al-Qubair "a perdu son humanité fondamentale", a-t-il estimé, condamnant "cette barbarie inqualifiable".

Le chef de la mission sur place, le général Robert Mood, a déclaré que des patrouilles onusiennes en route vers le village avaient été stoppées à des postes de contrôle de l'armée syrienne et contraintes à faire demi-tour pour certaines. D'autres auraient aussi été arrêtées par des civils et la mission aurait été informée par des habitants que les observateurs ne seraient pas en sécurité s'ils entraient dans le village. AP

st/v468-420

PLUS:pc