NOUVELLES

Sept morts dans des violences dans la région de Bagdad

07/06/2012 06:54 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

Sept personnes sont mortes jeudi dans des violences dans le centre de l'Irak, dont deux tuées dans une prison de Bagdad par un prisonnier membre présumé d'Al-Qaïda, selon des responsables de sécurité et médicaux.

Le détenu, incarcéré dans la prison de Tasfirat au centre de la capitale, devait être emmené pour être présenté à un tribunal, mais il a réussi à s'emparer de l'arme de l'un des gardiens et à ouvrir le feu, selon un porte-parole du ministère de la Justice.

Un officier de police et un gardien de prison ont été tués, tandis qu'un autre gardien a été blessé, a-t-il précisé. L'homme s'est ensuite suicidé.

Au moins cinq autres personnes ont été tuées dans des attentats dans la région autour de Bagdad.

Dans la ville de Tarmiya (45 km au nord de Bagdad), au moins deux membres d'une milice anti-Al-Qaïda ont été tués et un autre blessé dans l'attaque d'un point de contrôle par des hommes armés, selon des sources du ministère de l'Intérieur et médicale.

Un militaire a été tué à Machahda (30 km au nord de Bagdad) et trois autres blessés par l'explosion d'une bombe placée en bord de route, selon un officier de l'armée et un médecin.

A Abou Ghraib, près de Bagdad, une autre bombe a explosé, tuant un soldat et en blessant trois autres, selon le ministère de l'Intérieur et des sources médicales.

A Bagdad, un lieutenant-colonel de police, Nabil Hadi, a été abattu par des hommes armés dans l'ouest de la capitale, selon le ministère de l'Intérieur.

bur-ak/psr/ahe/tp

PLUS:afp