NOUVELLES

Ne reste plus qu'à grimper dans le ring pour Eleider Alvarez et David Lemieux

07/06/2012 03:01 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Eleider Alvarez n'en peut plus d'attendre sa première finale de gala. Le Colombien d'origine est très excité d'être la tête d'affiche du tout dernier Rapides et Dangereux de la saison du Groupe Yvon Michel, présenté vendredi, au Centre Bell.

«Storm» Alvarez (8-0, 5 K.-O.) y défendra alors sa ceinture NABO des mi-lourds contre l'Américain Shawn «Sioux Warrior» Hawks (23-1-1, 17 K.-O.). Le combat sera présenté à la télévision colombienne et le médaillé d'or des Jeux panaméricains de 2007 ne veut pas rater l'occasion de briller alors que ses compatriotes seront rivés à leur écran.

«Je suis super excité, a raconté Alvarez. Ça a bien été pour faire le poids, mais là, j'ai très hâte de me réhydrater. Je me sens fort à 175 livres.»

En Hawks, Alvarez affrontera un adversaire coriace qui s'en vient à Montréal pour gagner et non pas seulement être sur la défensive, un peu comme l'avait fait Rayco Saunders, assure Marc Ramsey, son entraîneur.

«On savait que Saunders allait venir ici en voulant survivre, boxer sur la défensive. Hawks, lui, est axé sur l'offensive. Il est meilleur que Saunders, sauf qu'il prend plus de risque. Mais prendre des risques contre Eleider Alvarez, ce n'est pas nécessairement la meilleure des choses. On peut s'attendre à un beau feu d'artifice.»

Les deux hommes ont aisément fait le poids lors de la pesée officielle de jeudi: Alvarez a fait osciller la balance à 174,8 livres, tandis que Hawks affichait 175 livres, la limite permise.

Même chose du côté de David Lemieux (25-2, 24 K.-O.), qui a bien hâte de remonter dans le ring après six mois d'inactivité. Le poids moyen livrera un combat de huit rounds face au Californien Jaudiel Zepeda (14-5-1, 11 K.-O.).

«Je voulais être dans le ring le plus vite possible, mais en raison de ma blessure à la main droite, ça a pris un peu plus de temps que prévu, a fait remarquer Lemieux. Dès que j'ai été guéri, j'avais cette date en tête. Je veux rester en forme. Je suis prêt à boxer.»

Lemieux, qui vient de subir deux défaites consécutives, ne se sent pas plus nerveux qu'à l'habitude, même s'il sait qu'il n'a plus droit à l'erreur.

«Je ne suis pas nerveux, car je sais que je suis bien préparé, a-t-il dit. Je suis fort, très fort mentalement et je n'ai pas de problème physique. Je me suis très bien entraîné, alors je vais gagner ce combat-là.

«C'est certain que j'ai ces deux défaites en tête. C'est soit que ça casse, soit que ça fasse de moi un meilleur boxeur. Ces deux expériences feront en sorte que je ne voudrai plus que ça se produise. Avec ma détermination, je vais remonter au sommet.»

Quatre autres combats sont au programme, dont deux chez les lourds, alors qu'Oscar «Kaboom» Rivas (10-0, 6 K.-O.) sera opposé à Sylvera «Sly» Jacques Louis (4-1, 1 K.-O.) et que Didier Bence (4-0, 2 K.-O.) fera face au vétéran Stéphane Tessier (3-28-1, 1 K.-O.).

Le frère de ce dernier, Patrick Tessier (4-16-2, 2 K.-O.) affrontera quant à lui Andrew Gardiner (1-0, 0 K.-O.) dans un combat prévu pour quatre rounds chez les mi-lourds.

Finalement, en levée de rideau, le super léger montréalais Ghislain Maluda (8-0, 5 K.-O.) se frottera au Hongrois Robert Kiraly (7-3, 4 K.-O.).

Par ailleurs, GYM tiendra une conférence de presse mercredi prochain pour discuter du combat de championnat du monde opposant Jean Pascal (26-2-1, 16 K.-O.) à Tavoris Cloud (24-0, 19 K.-O.) pour le titre IBG des mi-lourds, détenu par ce dernier, et le titre vacant de l'IBO. On pourrait en savoir davantage sur le prochain adversaire d'Adonis Stevenson (18-1, 15 K.-O.), qui a bien du mal à trouver un partenaire de danse pour son combat éliminatoire IBF chez les super moyens.

PLUS:pc