NOUVELLES

NBA/Play-offs - Oklahoma City coule San Antonio pour aller en finale

07/06/2012 01:34 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

San Antonio, touché après une défaite à domicile lundi, a été coulé mercredi en finale de Conférence Ouest par Oklahoma City, qui s'est qualifié pour la finale NBA en disposant des Spurs 4 victoires à 2 grâce à un succès (107-99) après avoir pourtant compté jusqu'à 18 points de retard.

Pour la première finale de la franchise depuis 1996, quand l'équipe était encore les Seattle SuperSonics, le Thunder rencontrera Boston ou Miami à partir de mardi dans une série au meilleur des 7 matches. Les Celtics mènent la finale de Conférence Est par 3 victoires à 2 avant le match N.6 jeudi à Boston.

+OKC+ avait 18 longueurs de retard dans le deuxième quart temps mais a refait son retard après la mi-temps alors que San Antonio, qui avait le match en mains, est passé de 54% de réussite avant la pause à seulement 44% après.

L'ailier Kevin Durant, 23 ans et meilleur marqueur de NBA pendant la saison régulière, a été le grand artisan du succès du Thunder avec 34 points et 14 rebonds. Russell Westbrook, l'autre star de l'équipe, a ajouté 25 points.

Côté Spurs, Tony Parker a marqué 29 points (mais seulement 8 après la mi-temps) et fait 12 passes décisives, le vétéran Tim Duncan a inscrit 25 points et capté 14 rebonds alors que Stephen Jackson a mis 23 points, dont six paniers à trois points.

Mais cela n'a pas été suffisant pour stopper l'enthousiasme et le brio de la jeune équipe d'+OKC+, qui n'avait pas les faveurs du pronostic contre une équipe expérimentée semblant partie pour jouer une cinquième finale en quatorze ans après des titres de champion en 1999, 2003, 2005 et 2007.

Mené 2 victoires à 0 après les deux premiers matches de la série à San Antonio, Oklahoma a même réalisé l'impossible: remporter quatre succès consécutifs en une semaine face aux Spurs, qui restaient sur vingt succès d'affilée avant le match N.3 (soit 50 jours d'invincibilité) et qui n'avaient jamais perdu plus de deux fois de suite en 76 matches cette saison.

Le Thunder, qui s'appuie principalement sur trois joueurs de 23 ans ou moins (Durant, Westbrook et le shooteur remplaçant James Harden), n'est pas sorti de nulle part: déjà finalistes à l'Ouest la saison passée (battus par le futur champion Dallas), il a fini la saison régulière NBA avec le meilleur marqueur (Durant), le meilleur contreur (l'intérieur espagnol d'origine congolaise Serge Ibaka) et le meilleur sixième homme (Harden).

Mais les autres éléments ont su élever leur niveau en play-offs, à l'image de l'arrière suisse Thabo Sefolosha, dont la défense et la réussite à trois points ont été des éléments clés de la série, de l'intérieur Kendrick Perkins, qui n'a pas eu de leçons à recevoir de Tim Duncan et a scellé la qualification de son équipe d'un dunk féroce, ou encore le meneur vétéran Derek Fisher, avec cinq points cruciaux dans les cinq dernières minutes et qui a maintenant l'occasion de remporter sa sixième bague de champion NBA, soit autant que des légendes comme Michael Jordan et Kareem Abdul-Jabbar.

bpe/jgu

PLUS:afp