NOUVELLES

Livraison de carburant du Qatar pour l'unique centrale électrique de Gaza

07/06/2012 10:32 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

Une première livraison de carburant envoyée par le Qatar pour alimenter l'unique centrale électrique de la bande de Gaza est arrivée jeudi après-midi via Israël, a annoncé le responsable de l'Autorité palestinienne pour les approvisionnements de Gaza.

"Cinq camions transportant 155.000 litres de carburant industriel sont arrivés du côté palestinien de Kerem Shalom (terminal frontalier avec Israël, NDLR) et sont en route pour la centrale électrique de Gaza", a précisé à l'AFP Raëd Fattouh, soulignant que d'autres livraisons auraient lieu dans les prochains jours.

L'armée israélienne a confirmé que "les livraisons de carburant du Qatar à Gaza via Israël avaient commencé", faisant état de 130.000 litres jeudi et de l'ouverture du terminal vendredi pour continuer cet approvisionnement, dans un communiqué du commandant Guy Inbar, porte-parole du coordinateur des activités gouvernementales israéliennes dans les Territoires palestiniens (Cogat).

"L'acheminement de carburant devrait durer environ trois mois", selon le texte, ajoutant que le ministère de la Défense a accédé à la "demande du gouvernement égyptien de transférer du carburant diesel dans la bande de Gaza pour une quantité d'environ 30 millions de litres (environ 10 à 15 containers par jour)".

Cette annonce intervient au lendemain d'un nouvel arrêt de la centrale, faute de carburant.

L'acheminement via l'Egypte et Israël de 30 millions de litres de carburant offerts par le Qatar, un don annoncé en avril par le chef du gouvernement du Hamas, au pouvoir à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a accumulé les retards.

La bande de Gaza a subi pendant plus de deux mois une pénurie d'électricité aiguë, provoquée par l'interruption de la contrebande de carburant en provenance d'Egypte alimentant la centrale électrique. Elle s'est traduite par des coupures allant jusqu'à 18 heures par jour.

Cette crise a été résolue début avril grâce à un accord entre le gouvernement du Hamas et l'Autorité palestinienne prévoyant la livraison de 500.000 litres par jour de carburant, dont le coût est couvert par les recettes collectées par la Compagnie d'électricité de Gaza.

Selon l'ONU, la demande maximale du territoire est estimée à 360 mégawatts, dont 120 fournis par Israël, 22 par l'Egypte et 80 produits par la centrale.

az-sst/cco

PLUS:afp