NOUVELLES

Les États-Unis pressent le Pakistan de sévir contre le réseau terroriste Haqqani

07/06/2012 08:50 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

KABOUL - En visite en Afghanistan, le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a affirmé jeudi que le Pakistan devait en faire plus pour lutter contre le réseau terroriste Haqqani, avertissant que la patience des autorités américaines à l'égard d'Islamabad avait atteint «ses limites».

M. Panetta a exprimé à plusieurs reprises la frustration des États-Unis face aux attaques menées en Afghanistan par des extrémistes venus du Pakistan voisin.

Il est essentiel que les Pakistanais cessent de «permettre aux terroristes d'utiliser leur pays comme filet de sécurité afin de mener des attaques contre nos forces», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, en présence du ministre afghan de la Défense, Abdul Rahim Wardak.

«Nous l'avons exprimé très clairement à maintes reprises et nous allons continuer à le faire, mais (...) notre patience a atteint ses limites», a-t-il ajouté.

Les critiques répétées de Leon Panetta sur l'attitude du Pakistan semblent signaler un durcissement de la position américaine à l'égard d'Islamabad. Un haut responsable américain ayant requis l'anonymat a reconnu jeudi que la récente intensification des attaques de drones américains contre des insurgés au Pakistan était en partie attribuable à la frustration de Washington à l'égard des autorités pakistanaises.

Le réseau Haqqani, qui a des liens avec Al-Qaïda et les talibans, a été pointé du doigt dans plusieurs attaques contre les Américains en Afghanistan, notamment une attaque au lance-roquettes l'an dernier contre l'ambassade des États-Unis et le siège de l'OTAN à Kaboul.

Leon Panetta est arrivé en Afghanistan jeudi, dans le cadre de sa quatrième visite dans le pays en tant que secrétaire à la Défense.

PLUS:pc