NOUVELLES

Les shebab somaliens dénigrent la mise à prix américaine de leurs chefs

07/06/2012 12:22 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

Les insurgés islamistes somaliens shebab ont dénigré la récompense de 33 millions de dollars au total offerte par Washington pour tout renseignement permettant la capture de leurs principaux chefs, placés jeudi sur une liste de personnes recherchées.

"Les mécréants savent qui sont les grands meneurs musulmans et c'est pourquoi ils offrent de l'argent pour savoir où ils sont", explique le site internet Somalimidnimo.com, proche des responsables shebab.

"Des chefs moudjahidine ont déjà été tués via des plans similaires et d'autres ont poursuivi le djihad", poursuit le site, qui assure que cette offre sera sans effet et précise que des tentatives similaires antérieures ont déjà échoué.

Les chefs shebab n'ont pas commenté directement l'annonce américaine de placer sept de leurs chefs sur une liste de personnes recherchées et de mettre leur tête à prix.

Le groupe est affaibli sur le terrain militaire, où il est sous la pression conjointe des forces de l'Union africaine (UA) qui épaulent les troupes gouvernementales somaliennes, et de la puissante armée éthiopienne, entrée en Somalie en octobre.

Les shebab contrôlent toujours une grande partie du sud de la Somalie, privée de gouvernement central et plongée dans le chaos depuis le renversement du président Siad Barre en 1991, mais ont dû, depuis août, abandonner Mogadiscio et ses faubourgs aux forces de l'UA, ainsi que plusieurs de leurs bastions en province aux troupes éthiopiennes.

Sur les 33 millions de dollars promis, la récompense américaine la plus élevée - sept millions - ira à celui dont les renseignements permettront de débusquer l'un des fondateurs des shebab, Ahmed Abdi aw-Mohamed, alias Abu Zubayr, plus connu sous le surnom de Godane.

Cinq autres millions de dollars récompenseront des informations concernant Ibrahim Haji Jama, Fuad Mohamed Khalaf "Shongole", Bashir Mohamed Mahamoud ou encore Mukhtar Robow.

Enfin, trois millions de dollars seront versés à toute personne révélant des informations sur Zakariya Ismail Ahmed Hersi - également connu sous le nom de Cheikh Hassan Turki - et Abdullahi Yare, deux autres dirigeants du mouvement islamiste, intégré en février à Al-Qaïda.

amu-pjm/hv/ayv/bb/sd

PLUS:afp