NOUVELLES

L'ancien premier ministre Peter Lougheed plaide en faveur de l'unité nationale

07/06/2012 12:06 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

CALGARY - Lors d'une soirée où il a été consacré meilleur premier ministre de l'Alberta des 40 dernières années, mercredi, Peter Lougheed a lancé un appel à l'unité nationale.

Devant un auditoire réunissant quelque 300 personnes, l'ancien premier ministre, maintenant âgé de 83 ans, a rappelé l'adage à l'effet qu'il était Canadien d'abord, Albertain ensuite. Une telle vision est très importante et elle a toujours été le thème central en Alberta, a ajouté M. Lougheed, qui a dirigé la province de 1971 à 1986.

Honoré par l'Institut de recherche en politiques publiques (IRPP), Peter Lougheed est considéré comme le père de la dynastie du Parti progressiste-conservateur de l'Alberta.

M. Lougheed a été récompensé par un jury composé de 30 personnes, pour le compte de «Policy Options», un magazine de l'IRPP. Et selon son rédacteur en chef, L. Ian MacDonald, le verdict du jury n'a laissé aucun doute, comparant la sélection de M. Lougheed à l'éclatante victoire, par 31 longueurs, du cheval Secretariat lors du Belmont Stakes, en 1973.

Les luttes de M. Lougheed avec l'ancien premier ministre canadien Pierre Elliot Trudeau au sujet des revenus issus du pétrole albertain et du Programme énergétique national sont mémorables. Elles ont mené aux fameuses affichettes sur les pare-chocs des voitures et sur lesquelles était inscrit le message suivant : «Laissons ces satanés citoyens de l'Est geler dans la noirceur» (Let the Eastern bastards freeze in the dark).

Mais les deux hommes ont aussi développé un respect mutuel et ont travaillé ensemble dans le dossier de la réforme constitutionnelle, que M. Lougheed hisse au sommet de ses plus grandes réalisations personnelles.

«Rien, en réalité, n'est aussi important que cela pour un pays comme le nôtre», a-t-il déclaré. «C'est très important, dans ma conception des choses, que nous ayions une constitution qui protège les droits des provinces.»

La liste personnelle de M. Lougheed inclut également le développement des sables bitumineux et la création du Fonds d'épargne du patrimoine de l'Alberta.

Il a continué d'encourager la première ministre Alison Redford, qu'il avait publiquement appuyée lors de la dernière campagne électorale.

«Continuons de bâtir. Continuons de travailler avec Alison et son gouvernement. Mais faisons-le, cependant, avec un Canada fort et uni en arrière-plan. Mon coeur est exactement là. Ma vie entière a été consacrée à un Canada fort et uni.»

Mme Redford a qualifié M. Lougheed de grand leader pendant les 40 dernières années, et l'une de ses idoles personnelles.

Dans une vidéo, Stephen Harper a rappelé que M. Lougheed est devenu le premier ministre de l'Alberta à une période cruciale de l'histoire de la province.

«Ce fut la meilleure des époques, quand l'industrie énergétique, en croissance, a engendré une croissance sans précédent dans la province, mais aussi la pire des époques lorsque des politiques fédérales disgracieuses et mal conçues ont provoqué la ruine», a-t-il déclaré, provoquant les applaudissements nourris de la foule

L'ancien premier ministre canadien Brian Mulroney lui a également rendu hommage dans une vidéo.

«À bien des égards, Peter Lougheed a été dans une classe à part», a fait remarquer l'ancien leader du Parti conservateur. «Je dirais que Peter Lougheed a connu une brillante et unique carrière qui justifie ce genre d'éloges, d'appréciation et d'admiration.»

PLUS:pc