NOUVELLES

La Russe Maria Sharapova est de retour au sommet du tennis féminin

07/06/2012 12:51 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

PARIS - Maria Sharapova est de retour au sommet du tennis féminin, ayant battu la quatrième tête de série Petra Kvitova 6-3, 6-3, jeudi, méritant ainsi sa place en finale à Roland-Garros.

Le trophée français est le seul que Sharapova, deuxième tête de série, n'a pas encore soulevé en Grand chelem. La Russe affrontera en finale Sara Errani, avec la chance d'ajouter à ses consécrations à Wimbledon (2004), Flushing Meadows (2006) et Melbourne (2008). Sharapova deviendrait la 10e joueuse à triompher lors de chaque tournoi majeur.

«J'ai toujours voulu me rendre jusqu'en finale ici, a dit Sharapova, qui obtient cette chance pour la première fois de sa carrière. Je suis vraiment très excitée.»

Sharapova a triomphé avec un as sur un deuxième service, après 77 minutes de jeu.

Sharapova a perdu devant Kvitova en finale à Wimbledon l'an dernier, puis contre Victoria Azarenka à Melbourne en janvier. Cela a valu à cette dernière le premier rang à la WTA mais quoiqu'il arrive samedi, Sharapova reprendra cet honneur pour la première fois depuis 2008.

C'est un classement qui aurait pu sembler impossible à retrouver en 2009, alors que la Russe récupérait d'une opération à l'épaule, ce qui l'a fait glisser au 126e rang.

Mais sa remontée a été soutenue depuis ce temps et cette année elle a déjà remporté deux tournois et participé à cinq finales, dont celle australienne. Elle va concrétiser lundi un retour comme numéro un de la WTA, une place qu'elle a revendiquée pour la première fois en 2005, puis détenue pendant 17 semaines au total, le plus récemment en juin 2008.

Plus tôt jeudi, l'Italienne Errani a battu la sixième tête de série Samantha Stosur de l'Australie 7-5, 1-6 et 6-3, atteignant ainsi sa première finale en Grand chelem.

Stosur a commis 48 fautes directes - 27 de plus que sa rivale, qui a prévalu en deux heures et quatre minutes. Errani a gagné tout en étant dominée 11-0 au niveau des as.

L'Italienne battait l'Australienne pour la première fois en six matches. Actuellement 24e au monde, une place dans le top 10 l'attend à la fin du tournoi parisien.

«Je ne trouve pas les mots, a mentionné Errani, 25 ans. Je ne m'y attendais pas. C'est incroyable.»

Le match s'est amorcé avec plus d'une heure de retard à cause de la pluie. Tout s'est joué au troisième set où Stosur a fait 21 fautes directes, dont plusieurs balles à cinq ou 10 pieds des lignes. Profitant de ces imprécisions, Errani a axé son jeu sur la défense et les retours, ne commettant que six erreurs non provoquées. Elle a ponctué son gain en remportant le dernier jeu à zéro, au service.

Errani, 21e tête de série, battait une joueuse du top 10 pour la deuxième fois de suite, elle qui avait perdu ses 28 premiers matches contre de telles athlètes. Elle a eu raison de la numéro 10 Angelique Kerber en quarts de finale.

Errani n'avait pas franchi le troisième tour à ses 17 premiers tournois majeurs avant de mériter une place en quarts de finale en Australie, en janvier. En finale des dames, samedi, elle se verra confrontée à Maria Sharapova ou Petra Kvitova.

Errani prendra aussi part à la finale du double avec sa compatriote Roberta Vinci, face à Maria Kirilenko et Nadia Petrova.

Errani est la première joueuse depuis Kim Clijsters en 2003 à disputer les matches ultimes du simple et du double à Roland-Garros. Mary Pierce est la dernière à avoir remporté ces deux finales, en 2000.

PLUS:pc