MONTREAL, 07 juin 2012 (AFP) - La police canadienne a arrêté jeudi soir une vingtaine de jeunes venus manifester contre le Grand Prix du Canada de Formule 1 en marge de son cocktail d'ouverture.

Des policiers anti-émeute casqués et armés de matraques ont pris en étau entre 100 et 200 manifestants, puis ont procédé à des arrestations ciblées, se mettant parfois à trois pour plaquer un manifestant au sol, a constaté une journaliste de l'AFP sur place.

Les forces de l'ordre semblaient sélectionner les manifestants portant des masques ou des lunettes ou encore en possession d'objets qui pourraient éventuellement servir d'arme.

Moment de guérilla urbaine à Montréal from Jean-Hugues Roy on Vimeo.

Selon le porte-parole de la police municipale de Montréal Ian Lafrenière, "deux douzaines" de personnes au maximum ont été arrêtées.

Venus manifester à l'appel du mouvement CLAC (Convergence des luttes anticapitalistes), les jeunes radicaux vêtus de rouge ou de noir scandaient "Formule 1, polluant, sexiste, voleur" et "La police protège le Grand Prix et arrête les étudiants".

Un très important dispositif policier, comprenant aussi des hommes de la Sûreté du Québec (police provinciale) et des gardes de sociétés de sécurité privées - au total bien plus nombreux que les manifestants - entourait l'endroit où devait se dérouler le cocktail, un événement mondain baptisé "Le Grand Soir" et rassemblant un millier de personnalités, dont le patron de Formule 1 Bernie Ecclestone et plusieurs pilotes vedettes.

Les invités avaient payé environ 1.000 dollars chacun leur ticket d'entrée et les fonds recueillis devaient aller à deux hôpitaux de Montréal.

Lorsque la police a levé l'encerclement pour laisser partir ceux qui n'étaient pas arrêtés, les manifestants se sont d'abord dispersés, puis se sont regroupés et ont pris le chemin du nord de la ville. Ils sont arrivés rapidement dans un quartier où des nombreux stands de F1 sont installés dans la rue Crescent, rendue piétonne pour l'occasion.

Ils se sont heurtés à une charge à la matraque de la police anti-émeute et plusieurs ont été traînés par terre et arrêtés, a constaté une journaliste de l'AFP. D'autres ont repris leur marche, suivis par la police.

Des barrières métalliques ont été installées en un clin d'oeil et quelques centaines de personnes en tenue de soirée se sont trouvées bloquées derrière elles dans la rue piétonne protégée aussi par un double cordon des forces de l'ordre. Dans les rues voisines, les commerçants se sont empressés de fermer leurs magasins.

Montréal est le théâtre depuis près de quatre mois d'innombrables manifestations et de centaines d'arrestations avec pour toile de fond le conflit entre les étudiants et le gouvernement du Québec sur une hausse contestée des frais de scolarité.

Les négociations en vue de le résoudre ont échoué la semaine dernière. Une partie du ressentiment des étudiants s'est alors tourné contre le Grand Prix de Montréal, dont ils ont décidé de faire une tribune pour continuer à défendre leur cause.

Une autre manifestation - de personnes nues -, organisée par une association étudiante devait commencer jeudi soir dans le centre de Montréal.

Loading Slideshow...
  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP

  • Grand Prix: les arrestations

    Photo: CP


Loading Slideshow...
  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent

  • La rue Crescent