NOUVELLES

GP du Canada - Le Grand Prix 2011 en bref

07/06/2012 04:21 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

Grand Prix du Canada, 7e manche (sur 19) de l'édition 2011 du Championnat du monde de Formule 1, couru le dimanche 12 juin sur le circuit Gilles-Villeneuve à Montréal:

Distance: 70 tours de 4,361 km soit 305,270 km

Temps: beau et chaud

Pole position et meilleur temps absolu des qualifications:

Sebastian Vettel (GER/Red Bull) 1:13.014 en Q3 (moyenne: 215,022 km/h)

Grille de départ:

1re ligne: Sebastian Vettel (GER/Red Bull)

Fernando Alonso (ESP/Ferrari)

2e ligne: Felipe Massa (BRA/Ferrari)

Mark Webber (AUS/Red Bull)

Podium:

1. Jenson Button (GBR/McLaren), les 305,270 km en 4h04:39.537

(moyenne: 74,864 km/h)

2. Sebastian Vettel (GER/Red Bull) à 2.709

3. Mark Webber (AUS/Red Bull) à 13.828

Meilleur tour en course: Jenson Button (GBR/McLaren) 1:16.956 (204,007 km/h) au 69e tour

Leaders successifs: Vettel du 1er au 69e tour, Button à l'arrivée.

Championnat du monde:

Pilotes: 1. Vettel (GER) 161 pts, 2. Button (GBR) 101 pts, 3. Webber (AUS) 94 pts, 4. Hamilton (GBR) 85 pts, 5. Alonso (ESP) 69 pts, 6. Massa (BRA) 32 pts, 7. Petrov (RUS) 31 pts, 8. Heidfeld (GER) 29 pts, 9. Schumacher (GER) 26 pts, 10. Rosberg (GER) 26 pts, etc.

Constructeurs: 1. Red Bull 255 pts, 2. McLaren 186 pts, 3. Ferrari 101 pts, 4. Lotus-Renault 60 pts, 5. Mercedes 52 pts, 6. Sauber 27 pts, 7. Toro Rosso 12 pts, 8. Force India 10 pts, 9. Williams 4 pts

La course: Button s'impose au terme d'un final exceptionnel, ponctuant une course qui ne l'a pas moins été. Le champion 2009, revenu comme un missile sur Vettel, qui a passé toute la course en tête, l'a doublé dans les derniers virages, profitant d'une erreur de l'Allemand. Le leader du classement peut maudire une météo fantasque, qui a perturbé jusqu'à l'horaire de la course. Partie à l'heure prévue (13h00 locale, 17h00 GMT), l'épreuve a été arrêtée 45 minutes plus tard pour cause de déluge. L'interruption a duré plus de 2 heures, retardant considérablement l'arrivée des concurrents. Les quatre autres neutralisations de la course, provoquées par autant d'accidents, ont aussi bien ralenti le rythme des débats. Tout comme elles ont permis aux concurrents de Vettel de revenir à chaque fois dans son sillage. Et à Button de finalement le dépasser. Webber, frappé par une malchance tenace tout le week-end (panne de Kers, de volant, tête-à-queue au départ après une touche avec Hamilton), finit par monter sur le podium (3e). Schumacher a enfin réalisé la course qu'on attendait de lui. Sa 4e place après avoir été un temps 2e montre qu'il retrouve son niveau, après plusieurs GP prometteurs. Il devance Petrov, 5e dans une Lotus-Renault en manque de performance et Massa, qui a dérobé sur la ligne d'arrivée la 6e place à Kobayashi (7e).

jf/dlo/jgu

PLUS:afp