NOUVELLES

Euro-2012 - France/Angleterre: "Personne ne peut se permettre de perdre" (Wenger)

07/06/2012 08:22 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

Le manageur d'Arsenal Arsène Wenger a estimé jeudi que le perdant, lundi à Donetsk, du premier match du groupe D entre l'Angleterre et la France hypothèquerait fortement ses chances de qualification pour les quarts de finale de l'Euro-2012 .

"Le premier match de l'Angleterre, c'est contre la France et c'est sans Rooney (suspendu). On peut dire que que personne ne peut se permettre de perdre ce match", a jugé le Français sur le site internet du club londonien.

"Ce match peut décider de tout le reste du groupe. Si c'est un nul, le groupe est tout ouvert, mais si l'un des deux perd, il a de bonnes chances d'être éliminé, car l'Ukraine battra au moins un des deux, et la Suède est une équipe difficile à battre", a poursuivi Wenger.

Le manageur d'Arsenal a jugé que la France était capable de répéter son triomphe de l'Euro-2000.

"La France a les joueurs pour gagner le tournoi, mais ils n'ont pas la confiance et ils n'ont aucune certitude", a-t-il continué, évoquant le scandale de Knysna.

Lors du Mondial-2010 en Afrique du Sud, les Bleus avaient souillé leur image en refusant de s'entraîner devant les caméras du monde entier à Knysna, avant leur dernier match, restant dans leur bus, en solidarité avec Nicolas Anelka, exclu du groupe pour avoir insulté le sélectionneur de l'époque Raymond Domenech.

"L'Afrique du Sud est encore un peu dans les têtes de l'équipe. Les attentes sont basses en France, car la cicatrice n'est pas encore refermée, mais il y a de la qualité" dans l'équipe de France, a poursuivi Wenger, évoquant Benzema, Ribéry et Nasri.

"Si la sauce prend et qu'ils sont à l'aise psychologiquement, ils peuvent être la surprise de ce tournoi", a-t-il conclu.

rcw/mam/sk

PLUS:afp