L'entraîneur espagnol de football Manuel Preciado est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi d'un infarctus à l'âge de 54 ans, avant sa présentation au club de Villarreal qu'il devait entraîner la saison prochaine, a annoncé son ancien club du Sporting Gijon.

"Un infarctus, la nuit dernière, à Valence, a emporté Manuel Preciado", a annoncé le club dans un communiqué.

L'ancien entraîneur du Sporting Gijon se trouvait dans un hôtel à Valence et devait se rendre vendredi à Villarreal pour sa présentation au club qu'il comptait faire remonter en Liga, après sa relégation en deuxième division.

"Avec une profonde tristesse, le Real Sporting de Gijon fait part de son chagrin pour la perte si triste de celui qui a écrit des pages d'histoire du club en lettres dorées", ajoute le club, soulignant la longévité de l'entraîneur qui a dirigé 232 matchs officiels du Sporting Gijon.

L'épouse de Manuel Preciado est décédée d'un cancer en 2002 et deux ans plus tard, l'entraîneur avait perdu son plus jeune fils dans un accident de voiture. L'année dernière, son père avait également perdu la vie, écrasé par une voiture.

"La vie m'a infligé des coups très durs. J'aurais pu m'effondrer et finir par me tirer une balle ou regarder le ciel et continuer. J'ai préféré la deuxième solution", avait-il alors confié.

Les hommages du monde du football et des fans se sont multipliés après l'annonce du décès de celui qui était considéré comme l'un des entraîneurs les plus charismatiques du football espagnol, très apprécié du public.

"Ca a été un coup. On prenait notre petit déjeuner lorsqu'on a entendu la nouvelle et on est resté sous le choc", a affirmé à Radio Marca le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque, qui se trouve en Pologne avec l'équipe nationale pour l'Euro 2012.

"Cela semble impossible de voir autant de choses arriver en si peu de temps. Ce nous rappelle qu'on est peu de chose", a-t-il poursuivi.

Même s'il a indiqué n'avoir pas de relation personnelle avec lui, il a souligné qu'il "a toujours été un homme chaleureux, un homme de football qui a représenté les valeurs du football, un battant qui s'est fait une place dans ce monde".

Manuel Preciado avait été remercié en janvier par le Sporting Gijon après cinq saisons et demie avec le club asturien qu'il avait réussi à faire monter en première division à l'issue de la saison 2007-2008.

Mais il avait fait les frais d'une mauvaise première moitié de saison de son équipe.

Santander et Gijon ont été relégués à nouveau cette saison avec Villarreal, qui jouait dans l'élite depuis douze saisons.

Il avait aussi entraîné Santander ainsi que Levante qu'il avait également réussi à faire remonter en Liga.

ds/ib/sg/jmt