NOUVELLES

De nouvelles enveloppes suspectes ont été distribuées jeudi au Québec

07/06/2012 02:03 EDT | Actualisé 07/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Au moins 12 nouvelles enveloppes suspectes contenant de la poudre ont circulé, jeudi, dans plusieurs villes du Québec.

Encore une fois, les élus de l'Assemblée nationale de différents partis, dont le ministre du Développement économique, Sam Hamad, ont été visés, de même qu'un animateur de la radio de Québec CHOI.

Les services policiers ont notamment été mobilisés à Gatineau, Laval, Montréal, Québec, Rouyn-Noranda, Saguenay, Shawinigan et Victoriaville.

Les nouvelles enveloppes contenaient encore une fois une note signée Forces armées révolutionnaires du Québec (FARQ).

Deux messages distincts ont été retrouvés, selon les destinataires. Dans l'un de ces messages, le groupe affirme parler au nom de la jeunesse qui est «prête à se conscrire soldate et mourir pour la cause».

Benoit Richard, de la Sûreté du Québec, invite la population qui pourrait détenir des informations sur cette nébuleuse FARQ à communiquer avec son service.

M. Richard a affirmé qu'un groupe similaire s'était manifesté il y a plus de 40 ans au Québec. L'enquête vise à déterminer s'il s'agit d'une résurgence de ce groupe, d'une réappropriation ou simplement d'individus qui poursuivent un autre objectif.

«Nous avons encore beaucoup de travail à faire avant de confirmer s'il s'agit d'un groupe réellement actif au Québec», a-t-il indiqué.

Dans leurs envois, les FARQ en appellent «aux résistants de la liberté» pour qu'ils forment «des commandos, des cellules et des antennes» s'inspirant «de la guérilla et du terrorisme».

Les policiers assurent qu'il n'y a eu jusqu'ici aucune menace biologique en ce qui concerne le contenu des envois. Des unités d'urgence ont tout de même été déployées, selon les procédures usuelles en présence d'une substance suspecte.

PLUS:pc