NOUVELLES

Venezuela: l'opposant d'Hugo Chavez se lance dans la course présidentielle

06/06/2012 08:19 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - Le leader de l'opposition vénézuélienne, Henrique Capriles, a quitté son poste de gouverneur mercredi pour lancer sa campagne contre le président Hugo Chavez en vue de l'élection du mois d'octobre.

M. Capriles traîne dans les sondages, dans une course qui a été jusqu'à présent dominée par les spéculations sur l'état de santé du président. Hugo Chavez a réduit ses apparitions publiques depuis qu'il a fini sa dernière ronde de traitements à Cuba pour son cancer, et la question est maintenant de savoir à quel point il sera actif durant la campagne.

«Je ferai mon devoir envers le Venezuela», a dit Henrique Capriles mercredi devant des centaines de partisans réunis dans un stade de Caracas. Il a officiellement remis sa démission comme gouverneur, en promettant de devenir le prochain président du Venezuela. Il a confié ses fonctions de gouverneur à l'une de ses collaboratrices, Adriana D'Elia.

M. Capriles, âgé de 39 ans, a été choisi comme unique candidat de l'opposition lors d'une primaire en février. Il sera donc le seul opposant du président Chavez à la présidentielle. Le président de gauche, élu pour la première fois en 1998, brigue un nouveau mandat de six ans.

Henrique Capriles a affirmé que s'il remportait le scrutin du 7 octobre, l'une de ses priorités serait de favoriser l'unité du pays et de mettre un terme à la polarisation politique qui est devenue la norme sous la présidence d'Hugo Chavez.

M. Capriles est en retard sur son rival dans les sondages, mais les résultats des enquêtes d'opinion varient grandement. Certains sondages vantés par le gouvernement donnent Hugo Chavez en avance de plus de 20 points, tandis que d'autres indiquent une plus petite avance pour le président, parfois de seulement cinq points.

Selon l'analyste politique Ricardo Rios, même si les sondages sont défavorables à M. Capriles, le leader de l'opposition pourrait voir une amélioration au cours des prochains mois. Certains sondages indiquent que plus de 20 pour cent des électeurs n'ont pas encore choisi leur candidat, a-t-il souligné.

M. Rios estime que l'attitude énergique de M. Capriles est un atout contre le président, qui ne participe plus aussi souvent qu'autrefois à des rassemblements avec ses partisans.

Au cours de la dernière année, Hugo Chavez a subi deux opérations pour se faire retirer des tumeurs dans la région pelvienne, la plus récente en février. Il est revenu de Cuba le 11 mai pour ce qu'il a présenté comme son dernier traitement de radiothérapie. Depuis, il a fait peu d'apparitions publiques et n'a presque rien dit au sujet de son état de santé.

PLUS:pc