NOUVELLES

Roland-Garros - David Ferrer prend place dans le carré final

06/06/2012 04:13 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

L'Espagnol David Ferrer s'est immiscé dans le quatuor qui domine d'ordinaire le tennis mondial, en atteignant pour la première fois de sa carrière mercredi les demi-finales de Roland-Garros, où il sera confronté au défi ultime en la personne de son compatriote Rafael Nadal.

Sur les quatre précédents tournois du Grand Chelem, soit depuis l'édition 2011 de Roland-Garros, les quatre premiers mondiaux, dans l'ordre du classement, Novak Djokovic, Rafael Nadal, Roger Federer et Andy Murray, avaient formé trois fois le dernier carré.

Le seul ayant réussi à s'intercaler entre eux avait été Jo-Wilfried Tsonga, demi-finaliste à Wimbledon après avoir battu Federer en quarts. Le Français est passé tout près de rééditer cet exploit cette semaine, puisqu'il a eu quatre balles de match en quart contre Djokovic. Mais le Serbe s'en est sorti.

C'est donc à Ferrer qu'est revenu l'honneur d'intégrer ce cercle si fermé, grâce à sa victoire sur Murray (6-4, 6-7 (3/7), 6-3, 6-2). Le Valencian atteint enfin, à 30 ans, les demi-finales de son tournoi de coeur. L'autre demi-finale opposera comme l'an passé Djokovic à Federer.

"Je suis très heureux de jouer ma première demi-finale à Roland-Garros. C'est un tournoi spécial pour moi", a raconté le N.6 mondial, en évoquant ses souvenirs de jeunesse, avec ses idoles Sergi Bruguera ou Alberto Berasategui.

Ce n'est que justice pour Ferrer, qui a optimisé son potentiel pour depuis plusieurs années s'installer parmi les tout meilleurs du monde. La déception est grande en revanche pour Murray, qui avait atteint les demi-finales des cinq derniers tournois du Grand Chelem.

Mais l'Ecossais a sportivement admis la supériorité de son adversaire du jour. "J'ai perdu contre un meilleur joueur sur terre battue que moi", a-t-il estimé. "Je dois m'améliorer si je veux gagner ce tournoi un jour."

Ferrer retrouvera donc en demi-finale l'insubmersible Nadal, qui a sorti un autre Espagnol Nicolas Almagro (7-6 (7/4), 6-2, 6-3). Le Majorquin a remporté sa 50e victoire à Roland-Garros et n'est plus qu'à deux matches d'un septième titre à Paris, ce qui lui permettrait de battre le record de Björn Borg.

Ce sera la première fois depuis 2003 à Roland-Garros, que deux Espagnols sont opposés en demi-finales. Il s'agissait alors d'Albert Costa et Juan Carlos Ferrero. L'avantage va clairement à Nadal, qui n'a toujours pas laissé le moindre set en route depuis le début de la quinzaine.

D'ailleurs, si on met à part le tournoi de Madrid et sa terre bleue qu'il a détestée, Nadal n'a pas concédé un set sur terre battue cette saison en vingt matches, cinq à Monte-Carlo, cinq à Barcelone, cinq à Rome et cinq à Roland-Garros.

Dans deux de ces tournois, Ferrer a été la victime de son compatriote. Il l'avait plutôt bien accroché en finale à Barcelone (7-6, 7-5), mais a grandement souffert à Rome (7-6, 6-0).

Il n'a battu qu'une fois Nadal sur terre battue, à Stuttgart en 2004, quand celui-ci n'avait encore que 18 ans. Son dernier succès sinon remonte à l'Open d'Australie 2011 en quarts de finale. Mais il n'est pas vraiment significatif, car le Majorquin était blessé.

Ferrer ne sera pas le seul à vivre sa première demi-finale à Roland-Garros. Ce sera aussi le cas de la Tchèque Petra Kvitova, seulement âgée elle de 22 ans. La N.4 mondiale a réussi à renverser la situation (3-6, 6-2, 6-4) contre la Kazakhe Yaroslava Shvedova, N.142 mondiale et sortie des qualifications.

Kvitova affrontera Maria Sharapova, N.2 mondiale, qui a laminé l'Estonienne Kaia Kanepi (6-2, 6-3) pour accéder à sa troisième demi-finale à Paris, après 2007 et 2011. L'enjeu est d'importance pour la Russe qui, si elle va en finale, redeviendra N.1 mondiale, quatre ans après.

cyb/jmt

PLUS:afp