NOUVELLES

NBA - Finale Conférence Est: Boston à un match de la finale face à Miami

06/06/2012 03:26 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

Les Celtics de Boston ne sont plus plus qu'à une victoire de la finale NBA après avoir battu le Heat de Miami (94-90) sur son parquet, mardi en finale de la Conférence Est, pour mener la série 3 à 2.

Boston était revenu à égalité, 2 victoires à 2 dimanche après un match à suspense s'achevant en prolongation (93-91). Et mardi grâce notamment à leur excellent pivot Kevin Garnett (26 points, 11 rebonds), les Celtics ont enchaîné. Les joueurs du Massachusetts auront l'avantage de jouer à domicile jeudi pour un match N.6 qui pourrait être décisif.

Mais leur entraîneur Doc Rivers reste prudent. "Ce n'est pas parce qu'ils viendront à Boston qu'ils vont nous donner la partie, nous aurons à jouer, nous aurons à l'emporter", a-t-il déclaré.

De son côté, l'entraîneur de Miami Erik Spoelstra a estimé que son équipe avait fait preuve de "caractère" et qu'elle aurait de nouveau à le montrer jeudi. "Nous avons un groupe solide dans la tête. Nous serons prêts", a-t-il dit.

Si Boston perdait jeudi, laissant Miami revenir à 3-3, une septième et ultime rencontre opposerait samedi les deux équipes pour les départager.

Le vainqueur de la Conférence Est rencontrera ensuite à partir de mardi prochain en finale NBA celui de la Conférence Ouest, Oklahoma City ou San Antonio. Oklahoma mène 3 à 2.

Outre Garnett, l'ailier Paul Pierce a inscrit 19 points mardi. Le meneur de jeu Rajon Rondo a été moins performant en attaque (7 pts) mais adroit à la passe (13 passes décisives). Pour sa part, le Français Mickaël Pietrus a offert une bonne prestation (13 pts dont 2 sur 4 à 3 pts).

Côté Miami, l'ailier LeBron James, meilleur joueur de la saison régulière (MVP), a été le plus présent (30 points) avec Dwyane Wade (27 pts).

L'intérieur vedette Chris Bosh a fait son retour après une blessure abdominale et passé 14 minutes sur le parquet. Il a inscrit neuf points mais n'a pas joué le dernier quart-temps.

"Je ne pensais pas qu'il aurait été nécessairement bien de le faire rentrer à trois minutes de la fin", a déclaré Spoelstra. "Il se sentait bien après la rencontre. Il aurait été en mesure de jouer quelques minutes de plus".

De son côté, Bosh a affirmé qu'il serait "définitivement prêt à jouer davantage (jeudi) qu'il ne l'a fait" (mardi soir). "Nous savons ce que nous avons à faire", a-t-il ajouté. "Nous devons être collectivement solides mentalement et nous concentrer sur ce qui doit être fait" (pour gagner).

meh/jgu/eb

PLUS:afp