NOUVELLES

L'Iran accuse l'Occident de gaspiller du temps dans les négociations nucléaires

06/06/2012 12:50 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui se trouve à Pékin, a accusé les Occidentaux de vouloir perdre du temps dans les négociations nucléaires en refusant des rencontres préparatoires avant celle de Moscou les 18 et 19 juin, a rapporté le site du gouvernement iranien.

"L'Iran est prêt à poursuivre les négociations à Moscou et même à Pékin et a fait de bonnes propositions", a déclaré le président iranien lors d'une rencontre avec le Premier ministre chinois, Wen Jiabao.

"Mais en tenant compte du fait qu'après la rencontre de Bagdad (les 23 et 24 mai) et conformément à l'accord conclu, nos efforts pour organiser une rencontre au niveau des adjoints de (Catherine) Ashton et l'adjoint (du négociateur nucléaire iranien, Saïd Jalili) n'ont pas abouti, nous considérons que les Occidentaux cherchent des excuses et à gaspiller du temps" dans les négociations nucléaires.

"Néanmoins, la République islamique d'Iran est prête à poursuivre les négociations, malgré l'absence de volonté des pays occidentaux d'aboutir à un accord de principe dans le dossier nucléaire", a-t-il ajouté.

Il a ajouté que l'Iran "ne s'attend pas à ce que la question nucléaire soit réglée en une seule réunion".

"Nous espérons qu'avec la bonne volonté exprimée par la République islamique et les négociations accomplies, les discussions à venir mènent sur la voie d'une solution", a-t-il poursuivi.

Selon les médias iraniens, Ali Bagheri, l'adjoint du chef des négociateurs nucléaires iraniens, a envoyé deux lettres pour demander une rencontre avec Helga Schmid, l'adjointe du chef de la diplomatie de l'Union européenne, Catherine Ashton, pour préparer la rencontre de Moscou, mais il n'a pas eu la réponse escomptée.

A son tour, Saïd Jalili a écrit une lettre mercredi à Catherine Ashton pour critiquer le refus d'organiser une réunion préparatoire.

sgh/sw

PLUS:afp