NOUVELLES

Les USA prêts à une action contraignante de l'ONU contre la Syrie

06/06/2012 09:47 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont indiqué mercredi qu'ils étaient prêts à soutenir une action contraignante de l'ONU contre la Syrie, dans le cadre du chapitre VII de la Charte des Nations unies comme l'a demandé la Ligue arabe.

"Nous, les Etats-Unis, espérons que tous les pays responsables prendront part bientôt à des actions appropriées contre le régime Syrien, notamment, si nécessaire, à des actions au Conseil de sécurité de l'ONU dans le cadre du chapitre VII, comme l'a demandé la Ligue arabe le week-end dernier", a déclaré M. Geithner lors d'un discours à Washington.

"En l'absence de signes sérieux de conciliation de la part du régime [du président syrien Bachar] al-Assad, nous irons bientôt tout droit dans cette direction", a ajouté M. Geithner, qui s'exprimait à l'occasion d'une réunion de travail du groupe des Amis du peuple syrien sur les sanctions.

Aux termes du chapitre VII de la Charte de l'ONU, "le Conseil de sécurité peut décider quelles mesures n'impliquant pas l'emploi de la force armée doivent être prises pour donner effet à ses décisions, et peut inviter les membres des Nations Unies à appliquer ces mesures."

"Celles-ci peuvent comprendre l'interruption complète ou partielle des relations économiques et des communications ferroviaires, maritimes, aériennes, postales, télégraphiques, radioélectriques et des autres moyens de communication, ainsi que la rupture des relations diplomatiques."

La Ligue arabe a demandé samedi à l'ONU de recourir au Chapitre VII pour imposer rupture des relations diplomatiques et sanctions à la Syrie, où l'application du plan de paix de Kofi Annan, mandaté par la Ligue et les Nations unies, reste lettre morte depuis des semaines.

Le chapitre VII prévoit aussi la possibilité d'un recours à la force en cas de menaces contre la paix, mais la Ligue arabe a indiqué n'avoir "demandé aucune action militaire", estimant qu'il revenait "au Conseil de sécurité de décider de sanctions économiques ou d'aller au-delà".

mj/sl/gde

PLUS:afp