NOUVELLES

Les Etats-Unis dénoncent les projets israéliens de logements en Cisjordanie

06/06/2012 04:02 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont dénoncé la promesse faite mercredi par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d'autoriser la construction de centaines de logements dans les colonies de Cisjordanie, jugeant que cela allait entraver la reprise des négociations de paix.

"La poursuite de la colonisation en Cisjordanie sape les efforts de paix et va à l'encontre des engagements et des obligations d'Israël", a indiqué un porte-parole du département d'Etat, Mark Toner.

"Notre position sur la colonisation reste inchangée. Nous n'acceptons pas la légitimité d'une poursuite de la colonisation par Israël", a-t-il ajouté.

M. Netanyahu a promis mercredi la construction de centaines de logements dans les implantations de Cisjordanie pour compenser la prochaine évacuation de cinq bâtiments érigés sur des terres privées palestiniennes dans une colonie.

Beit El "va être agrandie et 300 nouvelles familles vont s'y installer", a déclaré M. Netanyahu après le rejet d'une proposition de loi autorisant a posteriori des maisons construites sur des terres privées palestiniennes dans le quartier de l'Oulpana à Beit El, près de Ramallah en Cisjordanie.

En outre, selon les médias, M. Netanyahu a approuvé la mise sur le marché de terrains pour l'érection de 551 logements dans les colonies juives de Cisjordanie, en sus des habitations où vont s'installer 300 nouvelles familles de colons dans l'implantation de Beit El.

La construction de ces nouveaux logements "empêche les avancées au niveau de tout type d'accord d'ensemble, et c'est ce que, en fin de compte, tout le monde ici, et plus important encore, les deux parties veulent voir se produire", a indiqué M. Toner. "Ou du moins, c'est ce qu'elles prétendent vouloir voir se produire", a-t-il ajouté.

Les dernières négociations directes entre Palestiniens et Israéliens, en septembre 2010, ont été rompues à la suite du refus israélien de prolonger un moratoire sur la colonisation en Cisjordanie occupée.

jkb/sf/mdm

PLUS:afp