NOUVELLES

Les chasseurs d'aubaines font grimper le TSX pour une 2e séance de suite

06/06/2012 04:58 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

TORONTO - La reprise de la Bourse de Toronto s'est poursuivie mercredi pour une deuxième séance consécutive, les courtiers ayant continué à s'emparer d'actions qui représentent d'alléchantes aubaines maintenant qu'elles ont perdu de la valeur ces dernières semaines.

L'indice composé S&P/TSX, a avancé de 125,69 points pour clôturer à 11 633,4 points, après avoir pris 172 points la veille. L'indice de référence prenait jusqu'à 179 points plus tôt mercredi mais ses gains se sont érodés lorsque le secteur aurifère a brusquement chuté, même si le prix du lingot a clôturé à un sommet d'un mois.

La Bourse de croissance TSXV s'est emparée de 17,07 points à 1302,64 points.

Les acheteurs ont profité de la chute de près de deux pour cent du TSX la semaine dernière, laquelle a laissé le parquet environ 10 pour cent en deçà des sommets atteints à la fin février.

«C'est la reprise du soulagement», a illustré John Stephenson, gestionnaire de portefeuille chez First Asset Funds. «Plusieurs personnes étaient assis dans les coulisses et attendaient une occasion pour entrer sur le marché.»

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,95 cent US à 97,29 cents US. Les investisseurs se sont montrés plus ouverts aux devises considérées plus risquées en raison de leur exposition aux matières premières — ce qui est notamment le cas du huard.

Les gains ont aussi été appuyés par un nouveau rapport de la Réserve fédérale des États-Unis sur l'économie.

Selon le soi-disant «livre beige» de la Fed, l'économie américaine a crû modérément dans la plupart des régions du pays ce printemps et les entreprises ont continué à embaucher. Ces conclusions sont rassurantes compte tenu des données économiques décevantes dévoilées la semaine dernière, dont celles témoignant d'un énorme ratage au chapitre de la création d'emploi au mois de mai.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a bondi de 286,84 points à 12 414,79 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 66,1 points à 2844,72 points et que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 29,63 points à 1315,13 points.

La hausse des marchés témoigne notamment des rumeurs voulant que l'Allemagne et l'Union européenne aient l'intention d'intervenir rapidement pour secourir les banques espagnoles en difficulté.

Le dernier mois a été difficile pour les marchés en raison des inquiétudes entourant la crise des dettes de la zone euro, notamment avec la possibilité que la Grèce soit forcée de quitter l'union monétaire. Mais les inquiétudes ont pris une nouvelle ampleur ces derniers jours en raison de l'état de santé des banques espagnoles, qui croulent sous le poids de prêts toxiques depuis l'écroulement du marché immobilier du pays.

L'Espagne doit maintenant promettre de meilleurs rendements pour vendre ses titres de dette et ses coûts d'emprunts se sont rapprochés la semaine dernière du seuil de sept pour cent, généralement jugé insoutenable.

Le rendement sur les obligations espagnoles de 10 ans a reculé à 6,24 pour cent mercredi matin, dans l'espoir que l'Union européenne puisse se rapprocher de l'adoption de mesures qui pourraient aider la crise financière du pays.

À Toronto, le secteur de l'énergie a progressé de 2,64 pour cent, le cours du pétrole brut ayant gagné 73 cents US à 85,02 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le prix du pétrole a cédé beaucoup de terrain ces dernières semaines, avec la détérioration de la crise de la zone euro et la fragilité de la reprise économique mondiale. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a pris mercredi 94 cents à 29,24 $ tandis que celle de Cenovus Energy (TSX:CVE) a avancé de 1,59 $ à 32,47 $.

Le cours du cuivre, pratiquement considéré comme un indicateur économique en soi compte tenu de sa très large utilisation dans un grand nombre d'industries, a avancé de 9 cents US à 3,38 $ US la livre à New York, ce qui a aidé le secteur torontois des métaux de base à avancer de 3,4 pour cent. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a pris 90 cents à 32,31 $, tandis que celui d'Ivanhoe Mines (TSX:IVN) s'est adjugé 42 cents à 10,56 $.

Les titres du secteur de la finance ont avancé de 1,16 pour cent dans l'ensemble, l'action de la Banque de Montréal (TSX:BMO) s'étant emparé de 62 cents à 54,98 $, alors que celle de la Financière Sun Life (TSX:SU) a gagné 84 cents à 21,35 $.

La Banque Laurentienne (TSX:LB) a quant à elle annoncé mercredi son acquisition de Fiducie AGF, une entité de Gestion AGF (TSX: AGF.B), pour 415,5 millions $. l'action d'AGF a ravi 52 cents à 12,24 $.

La Laurentienne a en outre dévoilé une hausse de son dividende trimestriel de 2 cents à 47 cents par action ordinaire. L'action de la banque a pris 1,11 $ à 42,35 $.

Le secteur aurifère a pour sa part sombré en territoire négatif, rendant environ un pour cent, même si le cours du lingot d'or a pris 17,30 $ US pour clôturer à 1634,20 $ US l'once à New York, son plus haut niveau en un mois. L'action de Goldcorp a effacé 48 cents à 41,30 $.

PLUS:pc