NOUVELLES

Les Canadiens endettés s'attendent à se libérer de leur dette d'ici cinq ans

06/06/2012 10:27 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La plupart des Canadiens endetté, soit 54 pour cent, s'attendent à se libérer de leur dette d'ici cinq ans, révèle le premier rapport annuel sur la dette des ménages au Canada réalisé par BMO Banque de Montréal.

La dette moyenne des ménages au Canada, y compris par prêt hypothécaire, par carte de crédit, par marge de crédit et par emprunt, s'élève à 112 329 $.

Le quart (26 pour cent) des ménages endettés disent que leur dette dépasse 100 000 $.

Tandis que 25 pour cent des Canadiens n'ont aucune dette, 41 pour cent disent avoir augmenté leur niveau d'endettement au cours des cinq dernières années en raison d'une hausse de leurs dépenses.

Le remboursement mensuel moyen des dettes s'élève à 1 138,49 $.

Le rapport montre aussi que bien que la plupart des Canadiens (70 pour cent) disent avoir les moyens de réduire leur dette en remboursant plus que les versements minimums, le tiers d'entre eux (30 pour cent) semble faire du sur-place en ne faisant que les remboursements minimums.

Les hommes sont particulièrement susceptibles de s'endetter beaucoup, car 30 pour cent d'entre eux indiquent qu'ils doivent plus de 100 000 $ comparativement à 22 pour cent des femmes.

Les personnes de 35 à 44 ans tendent aussi à être les plus endettées, car 43 pour cent disent avoir une dette supérieure à 100 000 $.

Les hommes sont particulièrement optimistes quant à leur capacité de rembourser leur dette, car 20 pour cent d'entre eux disent qu'ils y arriveront dans un délai d'un an comparativement à 14 pour cent des femmes.

Le rapport sur l'endettement des ménages de BMO a été préparé par Léger Marketing et réalisé au moyen d'un sondage en ligne du 2 au 5 avril 2012 auprès d'un échantillon de 1507 Canadiens. Un échantillon aléatoire de la même taille donnerait une marge d'erreur de ± 2,5 pour cent, 19 fois sur 20.

PLUS:pc