NOUVELLES

La Banque Laurentienne acquiert Fiducie AGF pour 415,5 millions $

06/06/2012 09:39 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Banque Laurentienne (TSX:LB) continue de prendre de l'expansion dans le secteur des services aux conseillers financiers avec l'annonce, mercredi, de l'acquisition de Fiducie AGF, une entité de Gestion AGF (TSX: AGF.B), pour 415,5 millions $.

La transaction sera en partie financée par une injection de 100 millions $ de la Caisse de dépôt et placement du Québec et de 20 millions $ du Fonds de solidarité FTQ dans le capital-actions de la banque. Le nombre d'actions en circulation de l'institution montréalaise augmentera ainsi de 11 pour cent.

Le prix d'achat pourrait être bonifié de 20 millions $ sur cinq ans si la qualité du crédit de la Fiducie AGF respecte certains critères.

«Nous croyons fermement qu'en acquérant la Fiducie AGF, nous mettons en place une autre brique pour solidifier l'avenir de la Banque Laurentienne», a déclaré le grand patron de l'institution, Réjean Robitaille, au cours d'une téléconférence avec les analystes.

M. Robitaille a soutenu que la transaction allait permettre à B2B Trust, une filiale de la Banque Laurentienne, d'accroître son réseau, d'optimiser son efficacité et d'augmenter sa marge nette d'intérêt.

Fiducie AGF offre des certificats de placement garantis, des dépôts à terme, des prêts investissements et des prêts hypothécaires résidentiels par l'entremise de 20 500 conseillers financiers et 1050 courtiers hypothécaires à travers le Canada.

Il s'agit de la deuxième acquisition de la Banque Laurentienne dans ce secteur en un peu plus de six mois. En novembre dernier, l'institution avait déboursé 165 millions $ pour mettre la main sur les sociétés MRS, qui appartenaient jusque-là à une filiale de la Financière Power (TSX:PWF).

«Sans l'acquisition de MRS, les revenus de B2B seraient en baisse et c'est presque qu'exclusivement attribuable à la compression des marges», a noté François Desjardins, président de B2B Trust.

La Fiducie AGF ajoutera 3,1 milliards $ de prêts et 2,9 milliards $ de dépôts au total de 22,1 milliards $ de prêts et dépôts actuellement détenus par B2B. Le nombre de clients de B2B augmentera de 25 pour cent pour atteindre 750 000.

La Banque Laurentienne prévoit que la Fiducie AGF fera croître ses profits nets de 28 à 30 millions $ au cours de son exercice 2014. Des frais d'intégration oscillant entre 30 et 35 millions $ seront toutefois encourus, principalement l'an prochain.

La transaction doit être conclue en août 2012, sous réserve des approbations réglementaires.

Gestion AGF a indiqué qu'elle utilisera les produits de la vente pour financer des acquisitions dans son secteur de prédilection, la gestion de placements.

Résultats

La Banque Laurentienne a par ailleurs publié mercredi les résultats de son deuxième trimestre.

Au cours de la période qui a pris fin le 30 avril, l'institution a enregistré un bénéfice net de 33,9 millions $ (1,22 $ par action), en hausse de 9,4 pour cent par rapport aux 31 millions $ (1,17 $ par action) dégagés pendant le trimestre correspondant de l'an dernier.

Les revenus ont crû de huit pour cent pour s'élever à 198,7 millions $.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters anticipaient un bénéfice par action de 1,19 $ et des revenus de 194 millions $.

Le rendement des capitaux propres de 12,1 pour cent au deuxième trimestre se compare à celui de 12,7 pour cent enregistré il y a un an.

La banque a également annoncé une hausse de deux cents de son dividende trimestriel, lequel atteindra désormais 47 cents.

L'action de la Banque Laurentienne a gagné 2,7 pour cent mercredi pour clôturer à 42,35 $, à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc