NOUVELLES

Evacuation d'une colonie sauvage: Netanyahu promet d'installer "300 familles"

06/06/2012 11:08 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis mercredi d'installer "300 nouvelles familles" dans la colonie de Beit El, en Cisjordanie, en contrepartie du rejet par le Parlement de l'autorisation a posteriori d'habitations d'un quartier de l'implantation.

Beit El "va être agrandie et 300 nouvelles familles vont s'y installer", a-t-il déclaré après le vote de la Knesset (Parlement) qui a repoussé à une large majorité une proposition de loi autorisant a posteriori des maisons construites sur des terres privées palestiniennes dans le quartier de l'Oulpana à Beit El, près de Ramallah.

"La loi rejetée aujourd'hui aurait nui à l'entreprise de colonisation", a estimé le Premier ministre dans des propos publiés par ses services, assurant: "Aucun gouvernement ne soutiendrait davantage l'entreprise de colonisation que celui que je dirige"

"Nous allons continuer à renforcer l'entreprise de colonisation et la démocratie", a-t-il insisté, à l'intention notamment des quelque 2.000 manifestants pro-colonisation rassemblés devant la Knesset, qui ont protesté contre le vote des députés, accusant M. Netanyahu de "trahison".

Une proposition visant à contourner la décision de la Cour suprême ordonnant le démantèlement d'ici le 1er juillet de cinq maisons construites sur un terrain palestinien privé à Beit El a été rejetée par 69 voix contre 22 (sur 120).

M. Netanyahu, sensible aux répercussions internationales d'une telle décision et fort d'une majorité de 94 députés, a durci le ton mardi soir, en menaçant de limoger tout ministre qui voterait pour deux propositions de loi similaires sur cette question, ont rapporté les médias.

jjm-sst/agr/hj

PLUS:afp