NOUVELLES

Euro-2012 - Racisme - Platini: "trop facile" de "pointer Ukraine et Pologne"

06/06/2012 09:06 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

Michel Platini, le président de l'UEFA, a indiqué mercredi qu'il était "trop facile" de "pointer du doigt Ukraine et Pologne" en matière de racisme autour du football, lors de la conférence de presse donnant le coup d'envoi de l'Euro-2012, qui débute vendredi.

La BBC avait diffusé fin mai dans son émission Panorama des sujets et une interview de l'ancien capitaine de l'équipe d'Angleterre de football, Sol Campbell, dénonçant le racisme de certains supporteurs en Pologne et en Ukraine, hôtes de l'Euro-2012.

"Je n'ai pas vu l'émission (Panorama), maintenant si nous considérons le monde en général, l'Europe en particulier, il y a de plus en plus de nationalisme et on le ressent autour des matches, mais pointer du doigt Pologne et Ukraine c'est trop facile", a exposé le dirigeant de l'UEFA.

"Beaucoup de pays y sont confrontés, la France, les USA et en Angleterre aussi, a poursuivi M. Platini. Nous avons pris à l'UEFA une mesure importante il y a deux ans, en donnant la permission aux arbitres d'arrêter temporairement le match ou définitivement en cas de racisme. C'est toujours tolérance zéro pour ces problèmes là. Mais je ne pense pas que le racisme soit seulement le problème du foot, c'est un problème de société".

pgr/ep

PLUS:afp