NOUVELLES

Euro-2012 - France, Angleterre et Suède attendues, Ukraine souffrante

06/06/2012 08:52 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

Il ne manque plus que trois équipes, France, Angleterre et Suède, qui devraient arriver ce mercredi chez leurs hôtes de l'Euro-2012, Pologne et Ukraine, pour que le tournoi soit au complet, alors que la sélection ukrainienne est victime d'une intoxication alimentaire.

Ca commence mal pour l'Ukraine ! Dix de ses joueurs ont été frappés par une intoxication alimentaire en Allemagne à l'occasion de leur dernier match de préparation perdu contre la Turquie mardi (2-0).

Le sélectionneur Oleg Blokhine a pris ça avec philosophie: "on a été obligés à modifier la composition d'équipe juste avant le coup d'envoi, mais il y a toujours un bon côté, cela a permis à d'autres joueurs de se montrer".

Blokhine ne sait pas ce qui a intoxiqué ses joueurs mais il est sûr que cela s'est produit en Allemagne. "Maintenant, avec moins d'une semaine avant notre premier match à l'Euro (lundi contre la Suède à Kiev), notre but est de soigner les joueurs et de les rétablir complètement."

Blokhine, rentré à Kiev avec sa sélection dans la nuit de mardi à mercredi, n'avait pas besoin de ça. L'Ukraine est classée au 52e rang Fifa et ne fait pas partie des favoris pour cet Euro à la maison, dans un groupe D qui compte la France, l'Angleterre et la Suède. Et le pays était déjà suspendu à l'état de forme de sa vedette Shevchenko, qui souffre du dos.

Le coach national se rassure comme il peut: "Peu de personnes pensaient que la Grèce remporterait l'Euro-2004 au Portugal".

Les autres équipes du groupe D doivent arriver dans leurs camps de base polonais ou ukrainiens dans le fil de journée de mercredi.

Les Français ont remporté un dernier amical mardi contre l'Estonie (4-0), puis sont rentrés dans la nuit dans leur centre d'entraînement de Clairefontaine. Ils ont décollé à la mi-journée pour arriver dans la soirée à Donetsk. Ensuite, direction Kircha, le centre d'entraînement ultra moderne du Shakhtar Donetsk.

La France est une des trois équipes -sur les 16 engagées- à résider pendant la compétition en Ukraine, avec la Suède et la bande à "Sheva" à domicile.

Les Bleus sont très attendus. Ils restent sur deux fiascos sportifs (éliminations aux premiers tours des Euro-2008 et Mondial-2010) assortis d'une image souillée par une grève de l'entraînement en mondiovision à Knysna en Afrique du Sud en 2010.

L'équipe de France présente aujourd'hui un meilleur visage. Mais tout se jouera dans les têtes contre l'Angleterre à Donetsk lundi.

La sélection anglaise se présente diminuée par les blessures (forfaits de Lampard, Cahill et Barry) et la suspension de Rooney pour les deux premiers matches.

L'équipe "aux Trois Lions" a choisi Cracovie en Pologne comme camp de base, qu'elle devait rallier dans l'après-midi de mercredi.

Les Anglais retrouvent un Euro qu'ils n'avaient pas disputé lors de la dernière édition en 2008 en Suisse et Autriche. Leur dernier tournoi, le Mondial sud-africain, s'était terminé sur une déroute (4-1) ternie par un but valide mais refusé à Lampard en 8e de finale contre l'Allemagne.

Le choc entre Anglais et Français dans la somptueuse Donbass Arena de Donetsk ne fera pas le plein de spectateurs, la faute aux distances entre les sites et aux prix des vols et hébergements.

La Suède, qui s'est imposée en amical contre la Serbie mardi (2-1), est attendue dans la soirée de mercredi et posera ses valises à Kiev.

pgr/ep/sk

PLUS:afp