NOUVELLES

Disney bannit de ses ondes les publicités de malbouffe

06/06/2012 02:31 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Walt Disney est devenu mardi la première grande entreprise médiatique à bannir les publicités de malbouffe de ses chaînes de télévision, stations de radio et sites Web, dans le but d'inciter les enfants à mieux s'alimenter en éliminant la tentation à laquelle ils sont exposés.

La première dame des États-Unis, Michelle Obama, a applaudi cette décision et dit espérer que l'industrie du divertissement pour les enfants fera de même. Mme Obama dirige une campagne de lutte contre l'obésité juvénile.

Disney ne chasse pas de ses ondes uniquement les céréales sucrées et les repas de restauration rapide. Les aliments contenant trop de sel ou de sucre, par exemple, ne seront plus annoncés. Toutes les céréales contenant 10 grammes de sucre ou plus par portion sont bannies, tandis qu'un repas complet ne pourra contenir plus de 600 calories.

Les nouvelles règles imposées par Disney entreront en vigueur en 2015. Disney a refusé de chiffrer les pertes de revenus publicitaires qu'il devra éponger à court terme, mais le chef de la direction, Bob Iger, a dit espérer que les annonceurs s'ajusteront en développant des produits répondant aux nouvelles normes.

Pour sa part, la vice-présidente de Disney pour les relations avec les citoyens, Leslie Goodman, a prévenu qu'il ne suffira pas pour une entreprise de reformuler simplement le repas qu'elle souhaite annoncer en ondes. Disney s'attardera à la gamme des produits de cette entreprise, a-t-elle dit, et celle-ci devra démontrer qu'elle offre une gamme de produits santé.

PLUS:pc