NOUVELLES

Crise au Sahel: la mission de l'UE au Niger lancée fin juillet (Barroso)

06/06/2012 12:18 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

La mission de l'Union européenne pour aider le Niger à mieux lutter contre le terrorisme et le crime organisé sera lancée à la fin juillet dans un contexte tendu en raison de la crise au Mali, a annoncé mercredi le président de la Commission européenne José Manuel Barroso.

L'UE "prépare le déploiement d'une mission civile, qui devrait démarrer ses activités à la fin juillet", a indiqué M. Barroso après avoir reçu à Bruxelles le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini.

Le principe de cette "mission de sécurité" a été adopté en mars par les ministres des Affaires étrangères de l'UE en soutien au Mali qui fait face, comme l'ensemble de la région, "à de graves menaces pour sa stabilité et sa sécurité", selon M. Rafini.

Initiée à la demande du Niger dans le cadre du Concept de gestion de crises de l'UE, cette mission d'un mandat initial de deux ans comprend une assistance et la formation des forces de sécurité nigériennes (gendarmes, policiers, garde nationale).

Composée d'une cinquantaine d'experts internationaux basés initialement à Niamey, elle "n'interviendra pas directement dans la lutte contre le terrorisme ou le crime organisé", a précisé un diplomate européen.

Son objectif est "d'avoir un impact sur l'ensemble du territoire et, au delà, sur la région", selon lui.

M. Barroso a insisté sur la "disponibilité" de l'UE à aider les pays du Sahel à "trouver une solution à la crise", liée aux activités d'Aqmi (attaques, enlèvements, trafics divers) et d'autres groupes criminels, ainsi qu'à l'afflux d'armes issues du conflit libyen.

Il a par ailleurs félicité M. Rafini pour "la transition démocratique exemplaire" menée au Niger depuis le retour à un régime civil à la suite de l'élection de l'opposant historique Mahamadou Issoufou en 2011.

jri/yo/ej

PLUS:afp