NOUVELLES

Cent morts dans un "massacre" dans la région de Hama en Syrie (opposition)

06/06/2012 04:32 EDT | Actualisé 06/08/2012 05:12 EDT

Une centaine de personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées mercredi dans la région de Hama, dans le centre de la Syrie, a indiqué le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, dénonçant un "massacre" perpétré par les forces du régime.

"Nous avons une centaine de morts dans le hameau d'al-Koubeir (...), parmi eux une vingtaine de femmes et une vingtaine d'enfants", a déclaré à l'AFP Mohammed Sermini, un porte-parole du CNS, qui a accusé les forces du régime et ses milices, les chabbiha", d'être derrière ce "massacre".

Il a précisé que des habitants, parmi lesquels des enfants de moins de deux enfants, avaient été tués à coups de couteaux, et qu'une famille de 24 personnes avait péri.

Il a en outre appelé les observateurs internationaux, chargés de surveiller le cessez-le-feu, en vigueur depuis le 12 avril mais violé quotidiennement, à se rendre immédiatement sur les lieux du drame.

Ces derniers, selon lui, ont répondu qu'ils partaient pour le village.

Interrogé par l'AFP, le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, a également parlé d'un "massacre".

Il a fait état de 87 morts mais a souligné que le bilan n'était pas définitif.

"Ce qui est sûr, c'est que des dizaines de personnes ont péri, dont des femmes et des enfants", a-t-il ajouté à l'AFP.

Selon lui, le massacre a eu lieu après des bombardements sur les deux villages où des miliciens ont ensuite pénétré et ont tué par balles et à l'arme blanche les habitants.

Le 25 mai, au moins 108 personnes, dont une cinquantaine d'enfants, avaient péri dans un massacre à Houla, dans la province de Homs (centre).

Un haut responsable de l'ONU avait affirmé avoir de "forts soupçons" sur l'implication des "chabbiha", des miliciens pro-régime, dans cette tuerie, qui avait déclenché un tollé international.

Le président Bachar al-Assad avait nié dimanche tout lien avec le massacre de Houla.

rd-sk/vl/sw

PLUS:afp