NOUVELLES

Wall Street finit en hausse: Dow Jones +0,21%, Nasdaq +0,66%

05/06/2012 04:13 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

La Bourse de New York a fini en hausse mardi, voulant croire que la Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne agiront sous peu pour restaurer la confiance du marché: le Dow Jones a pris 0,22% et le Nasdaq 0,66%.

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 26,49 points à 12.127,95 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 18,10 points à 2.778,11 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a pris 0,57% (+7,32 points) à 1.285,50 points.

Après avoir ouvert en baisse, la Bourse américaine était brièvement revenue dans le vert en réaction à l'accélération de l'activité dans les services aux Etats-Unis en mai. Les cours ont continué à osciller autour du point d'équilibre pour finalement finir dans le vert.

L'indice des directeurs des achats de ce secteur, publié mardi par l'association professionnelle ISM, a progressé de 0,2 point par rapport à avril, pour s'établir à 53,7% contre 53,3% attendu par le marché.

Après deux mois de baisse, cette hausse "suggère que l'économie continue à croître et qu'un ralentissement (...) ne serait en fait que temporaire", a commenté John Ryding de RDQ Economics.

Toutefois, "il y a tellement d'incertitudes pour les prochaines semaines que le marché est incapable de réagir à un indice ISM ou immobilier", a nuancé Mace Blicksilver, du cabinet de gestion d'actifs Marblehead Assets Management. Ce que les investisseurs attendent, ce sont "des décisions des gouvernements et des grandes banques centrales".

Et sur ce point, après d'abord avoir été déçu par la conférence téléphonique des argentiers du G7, le marché a semblé plus optimiste au fil de la journée.

"Il semble finalement qu'on ait bientôt des développements concrets de la part de l'Union européenne, ce qui pourrait améliorer l'environnement", a déclaré Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Il a expliqué qu'en plus d'attendre un geste de la Banque centrale européenne (BCE), les investisseurs guetteraient dans le Livre Beige de la Fed, mercredi, et les propos jeudi de Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale, des signes en faveur d'une nouvelle mesure d'assouplissement monétaire.

pour sa part, le marché obligataire a évolué en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 1,556% contre 1,527% lundi, et celui à 30 ans à 2,619% contre 2,571%.

sab/sl/lor

PLUS:afp