NOUVELLES

USA: sélection des jurés au procès pour pédophilie d'un ex-entraîneur

05/06/2012 12:49 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

La sélection du jury pour le procès de Jerry Sandusky, ex-entraîneur de l'équipe de football américain de l'université de Penn State accusé d'agressions sexuelles sur mineurs, a commencé mardi.

L'ancien entraîneur âgé de 68 ans est sous le coup de 52 chefs d'inculpation qu'il nie. Il est accusé d'agressions sexuelles par au moins dix garçons, entre 1994 et 2008, et encourt une peine cumulée de 156 ans de prison.

Il fera face à un jury sélectionné dans la région de la prestigieuse université de Penn Stat, en Pennsylvanie, dans l'est des Etats-Unis, où il réside et où il a été pendant des années l'assistant du légendaire entraineur de football américain de l'université, Joe Paterno.

Paterno, qui était à la tête de l'une des plus lucratives et prestigieuses équipes de football du milieu universitaire américain, a été renvoyé en novembre pour n'avoir pas informé les autorités lorsqu'il fut mis au courant que Sandusky avait été vu en train d'agresser sexuellement un garçon sous la douche des vestiaires. Il est mort d'un cancer en janvier, à 85 ans.

Pour la sélection du jury, les avocats vont interroger au moins 200 personnes afin de constituer un panel de 12 jurés et de plusieurs remplaçants n'ayant aucun intérêt dans l'affaire.

Le procès devrait ensuite commencer lundi.

Le juge John Cleland a nié que certaines victimes pourraient venir témoigner sous des pseudonymes pour protéger leur vie privée.

Sandusky, dont l'inculpation au début du mois de novembre a entraîné une série de démissions et d'évictions au sommet de l'université, porte un bracelet électronique et est assigné à résidence en Pennsylvanie.

L'accusation souhaiterait renforcer les conditions de cette assignation à résidence en le forçant à rester à l'intérieur de sa maison, des voisins et le personnel d'une école proche s'étant plaint de sa présence sur sa terrasse avec son chien.

Les avocats de M. Sandusky demandent en revanche un allègement de ce régime pour lui permettre de voir ses petits-enfants et de mieux préparer sa défense.

str-ch/ag/sam/mdm

PLUS:afp