NOUVELLES

Un groupe poursuit la Floride pour une loi interdisant le commerce avec Cuba

05/06/2012 11:59 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

La filiale américaine du géant brésilien de la construction Odebrecht a porté plainte contre l'Etat de Floride pour protester contre une loi interdisant aux administrations de passer des contrats avec des entreprises conservant des liens commerciaux avec Cuba et la Syrie, a confirmé mardi l'entreprise à l'AFP.

La plainte, déposée lundi devant un tribunal fédéral de Miami, soutient que cette nouvelle loi est inapplicable et contraire à la Constitution des Etats-Unis parce qu'elle s'immisce dans des questions de politique extérieure, un sujet sur lequel seul le gouvernement fédéral a autorité, indique les documents déposés.

Selon la loi de Floride, qui entrera en vigueur le 1er juillet, les administrations, au niveau de l'Etat comme au niveau local, ne peuvent pas signer de contrats de plus d'un million de dollars avec des entreprises comme qui font affaire avec Cuba.

"Cette loi vise des compagnies américaines (comme Odebrecht USA) qui ont des filiales opérant à Cuba", écrit le groupe dans un communiqué.

La maison-mère d'Odebrecht USA, Odebrecht SA, qui fait affaire avec Cuba pour un projet de construction dans le port de Mariel.

Mais la société Odebrecht USA affirme "ne pas être impliquée, et ne jamais avoir été impliquée, dans des opérations commerciales avec Cuba". L'entreprise rappelle qu'elle n'est qu'une filiale de la multinationale brésilienne qui est présente dans une vingtaine de pays, dont Cuba.

pb/lor/mdm

PLUS:afp