NOUVELLES

SAA redéploie ses vols long-courrier vers des zones plus dynamiques

05/06/2012 07:32 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

La compagnie publique South African Airways (SAA) va redéployer ses vols long-courriers dans les pays où la demande est plus forte, afin de mieux desservir Accra (Ghana), Bombay (Inde) et Perth (Australie), et ajouter Abidjan (Côte d'Ivoire) à ses destinations, a-t-elle indiqué mardi.

Les deux vols quotidiens entre Le Cap et Londres vont en revanche être supprimés à la mi-août au profit d'une correspondance à Johannesburg, a ajouté la compagnie sud-africaine.

"L'optimisation des routes de SAA est conforme à sa stratégie visant à assurer de meilleurs services moyen et long-courriers, sur les routes présentant une demande croissante pour les voyages d'affaires et de loisirs à destination et en provenance d'Afrique du Sud", a-t-elle expliqué dans un communiqué.

"La plus forte croissance des destinations de SAA concerne actuellement l'Afrique, l'Asie, l'Australasie et l'Amérique latine", a relevé la compagnie sud-africaine.

SAA entend renouveler et étendre sa flotte pour mieux desservir ces marchés jugés plus porteurs. La compagnie a récemment ajouté Ndola (Zambie), Kigali (Rwanda), Bujumbura (Burundi), Cotonou (Bénin) et Pointe-Noire (Congo) à ses destinations, et annonce la prochaine desserte de Brazzaville (Congo). Elle a également lancé des vols directs vers Pékin en février.

Les marchés européen et américains sont moins porteurs pour la compagnie déficitaire, qui dit en particulier souffrir d'une forte concurrence de compagnies aux coûts moins élevés et des conséquences de la crise

SAA explique notamment l'abandon de la liaison Le Cap-Londres par la crise, la hausse des taxes aéroportuaires à Londres, le manque de correspondances et le visa de transit exigé par les autorités britanniques pour les citoyens sud-africains se rendant ailleurs en Europe.

liu/cpb/aub

PLUS:afp