NOUVELLES

Nord du Mali: une marche contre les islamistes dispersée à Kidal

05/06/2012 03:43 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

Une manifestation de femmes et de jeunes protestant contre les islamistes présents dans la ville de Kidal, dans le Nord malien contrôlé par des groupes armés, a été violemment dispersée mardi, a déclaré à l'AFP un habitant.

"Une cinquantaine de femmes et d'enfants ont marché aujourd'hui (mardi) du stade au principal marché de Kidal contre les islamistes", a indiqué Aboubacar Seydou Diarra, enseignant.

"En langue locale tamasheq (touareg), certains criaient: +Nous ne voulons pas d'étrangers chez nous+, +Nous ne voulons pas d'islamistes chez nous+. Des hommes à bord de trois véhicules pick-up, qui avaient le drapeau d'Ansar Dine, sont intervenus pour frapper des manifestants", a-t-il ajouté.

Kidal (extrême nord-est) est tombée fin mars, comme l'ensemble de l'immense Nord malien, aux mains de rebelles touareg et d'islamistes armés, Ansar Dine et son allié Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), mouvance composée de nombreux jihadistes étrangers.

La ville, dont est natif Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Dine, est devenue une place forte de son mouvement. A Kidal comme dans les autres cités du Nord malien, ce groupe islamiste s'applique à imposer la charia dans les quartiers qu'il contrôle.

Les manifestants étaient mardi "à plus de 98%" des femmes et des jeunes protestant "contre les islamistes et les gens qui portent des armes dans la ville", a souligné Aliou Ag Achérif Mohamed, ex-employé au gouvernorat de Kidal, confirmant que la marche a été "rapidement dispersée par des islamistes comme il y a quelques semaines à Tombouctou" (nord-ouest).

Plusieurs personnes avaient été blessées mi-mai, dont une par balle, pendant la première manifestation de colère contre les groupes armés à Gao (nord-est), l'autre grande ville de la région.

sd-tmo/cs/jpc

PLUS:afp