Huffpost Canada Quebec qc

Amir Khadir est arrêté lors de la 43e manifestation nocturne

Publication: Mis à jour:

Le député de Québec solidaire Amir Khadir a été arrêté mardi soir en compagnie d'une cinquantaine d'autres personnes lors d'une manifestation contre la hausse des droits de scolarité et contre la loi 78.

Les manifestants ont été pris en souricière par les membres de l'escouade antiémeute du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) dans le quartier Petit Champlain.

Le politicien a été embarqué à bord d'un autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC) en compagnie des autres manifestants appréhendés.

Sur le compte Facebook du député, on peut lire qu'Amir Khadir « sortait de l'Assemblée et s'est dirigé devant pour aller rejoindre les manifestant-es. Lorsque le rassemblement s'est mis en marche, il a décidé de marcher avec celui-ci. La manifestation a été déclarée illégale, les gens marchaient calmement aux rythmes des casseroles ».

« Les policiers ont pris les manifestant-es en souricière, ils ont été menotté et on les a fait monter dans un autobus. Amir recevra une contravention pour une infraction au code de la route. Bizarement, tout le monde a été menotté pour une infraction au code de la route alors que tout était très calme. », était-il inscrit sur le compte Facebook d'Amir Khadir.

La manifestation avait quitté l'Assemblée nationale vers 20 h 45, après qu'elle eut été déclarée illégale par le SPVQ, aucun itinéraire n'ayant été fourni aux policiers.

La police était présente pour encadrer la marche dès le début de la manifestation, ce qu'elle n'avait pas fait depuis samedi. Fidèles à leur habitude, les manifestants de Québec avaient voté pour décider s'ils allaient remettre aux autorités leur itinéraire. Ils ont finalement choisi de ne pas le divulguer.

La veille, la manifestation avait débuté dans une certaine confusion devant le Parlement, lorsque les policiers ne se sont pas présentés pour recueillir l'itinéraire des manifestants.

Les membres de l'escouade de contrôle de foule du SPVQ sont ensuite apparus pour tenter d'encercler les quelque 200 manifestants pendant leur marche. Certains d'entre eux ont pu se disperser, mais le noyau restant a été rabattu vers le Parlement par plusieurs véhicules de police, avant de poursuivre sa marche.

Manifestation dans le calme à Montréal

À Montréal, les étudiants et leurs sympathisants se sont rassemblés à la place Émilie-Gamelin pour une 43e manifestation nocturne consécutive. Ils ont débuté la marche sur la rue Berri en direction nord. L'accès à la rue Sainte-Catherine avait été bloqué plus tôt par les policiers.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a déclaré la manifestation illégale, mais a indiqué qu'elle sera tolérée si aucun acte criminel n'est commis.

« La lutte continue. Il faut que ça dure parce que rien n'est réglé. », a dit un manifestant.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Amir Khadir arrêté: vos réactions Twitter
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction