NOUVELLES

Les pressions freinent la décision de l'Iran sur l'arme atomique (état-major israélien)

05/06/2012 12:52 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

L'Iran n'a pas encore pris la décision de développer l'arme nucléaire en raison de la pression internationale, a estimé mardi le chef d'état-major israélien, le général Benny Gantz.

"L'Iran voudrait avoir une capacité de frappe nucléaire mais n'a pas encore pris la décision de franchir le pas en raison de considérations stratégiques", a déclaré le général devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Parlement.

"L'isolement international, la pression, les sanctions, une menace militaire fiable (...) tout cela peut faire en sorte que les Iraniens décident de dire +pas maintenant+ quand il s'agira de franchir le pas", a-t-il ajouté, cité par le porte-parole de cette commission.

En avril, le général avait indiqué au quotidien Haaretz qu'il ne croyait pas que l'Iran prendrait la décision de se doter de l'arme nucléaire.

Les grandes puissances, Occidentaux en tête, soupçonnent l'Iran, malgré ses démentis, d'avoir un objectif militaire derrière son programme nucléaire, qui a été condamné par six résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU depuis 2006.

Israël, seule puissance nucléaire -- officieuse -- de la région, estime que son existence serait menacée si Téhéran disposait de la bombe atomique, et évoque régulièrement des frappes préventives pour retarder le programme iranien.

Des discussions sur le programme nucléaire controversé iranien entre l'Iran et le Groupe 5+1 (Etats-Unis, Chine, Russie, Grande-Bretagne, France et Allemagne) doivent reprendre les 18 et 19 juin à Moscou. A défaut de progrès lors de cette réunion, un embargo européen sur le pétrole iranien sera mis en oeuvre dès le 1er juillet.

jjm-hmw/vl/fc

PLUS:afp