NOUVELLES

Les Cubains disent peu bénéficier des réformes, selon un sondage américain

05/06/2012 05:35 EDT | Actualisé 05/08/2012 05:12 EDT

Une grande majorité (85%) de Cubains affirme ne tirer aucun bénéfice des réformes économiques entreprises par le président Raul Castro, selon un sondage réalisé par un organisme de Washington proche du parti républicain.

Seuls 14% des sondés disent avoir directement bénéficié des réformes lancées par le président cubain, selon cette enquête dont les résultats ont été diffusés mardi par l'International Republican Institute (IRI).

L'IRI a interrogé 787 Cubains choisis au hasard dans toutes les provinces de l'île, entre le 29 février et le 14 mars de cette année. L'étude comprend une marge d'erreur de plus ou moins 3,5%.

Sollicité par l'AFP pour décrire la façon dont cette enquête a été réalisée, l'IRI n'avait pas donné suite dans l'immédiat.

Quelque 37% des sondés jugent la situation à Cuba "médiocre", 31% la qualifient de "mauvaise", et 8% "très mauvaise". A l'inverse, 19% estiment que les choses vont bien et 5% "très bien".

En outre, 57% des Cubains interrogés jugent que la situation économique du pays n'a pas évolué depuis l'an dernier, tandis que 59% pensent que l'année à venir n'apportera aucun changement.

Raul Castro a succédé en 2006 à son frère aîné, Fidel Castro, le "père" de la révolution cubaine. Il a lancé un certain nombre de réformes économiques, destinées notamment à encourager le travail indépendant.

Selon le sondage de l'IRI, 55% des Cubains estiment impossible une amélioration économique sans réformes politiques, contre 31% qui pensent le contraire.

du/gde/lor

PLUS:afp